À Sebastian Scheffer, le 3 novembre 1667
Note [1]

L’italique entre parenthèses est en français dans le manuscrit.

On comprend enfin ici clairement que Sebastian Scheffer avait envoyé à Guy Patin deux tonnelets remplis de livres en blanc (non reliés).

  1. Le syndicat des imprimeurs parisiens retenait toujours le premier à la douane parce que, sans lettre de voiture déclarant son contenu, ils suspectaient qu’il pût s’agir d’ouvrages de contrebande (v. note [1], lettre latine 437) ; un procès s’en était ensuivi (v. note [2], lettre latine 461), dont la sentence fut prononcée au début de 1669 (v. note [6], lettre latine 466).

    S’y trouvaient, expédiés en parfaite légalité par le libraire de Francfort Thomas Matthias Götze, les « Opuscules médicaux » de Caspar Hofmann (Francfort, 1667, v. note [14], lettre 150), qui incluaient la réédition des deux livres « sur les Médicaments officinaux », et les traités jusqu’alors inédits « des Parties similaires (du corps humain, v. note [7], lettre 270) » et « des Esprits (et de la Chaleur innée) ».

    Dans sa lettre à Scheffer du 16 février 1669, Patin a dit avoir récupéré la moitié de ces livres (l’autre ayant été confisquée par le syndicat).

  2. Pour le contenu du second, que Scheffer annonçait dans un billet expédié à Patin (qui l’avait reçu tandis qu’il écrivait sa lettre), v. notes :

    • [3], lettre 387, pour la nouvelle édition des « Questions médico-légales » de Paolo Zacchias, par Johann Daniel Horst chez l’imprimeur Johann Gottlieb Schönwetter (Francfort, 1666), grâce au privilège obtenu avec l’aide de Patin ;

    • [5], lettre latine 401, pour les « Friandises attiques » de Jacobus Pontanus (Francfort, Schönwetter, 1644) ;

    • [1], lettre latine 428, pour le traité d’Heinrich Kornmann sur la virginité (Francfort, 1610, pour la première édition) ;

    • [4], lettre latine 441, pour le nouveau lot de thèses d’Iéna envoyées par Johann Theodor Schenck.

    Dans sa lettre à Scheffer du 26 février 1669, Patin a accusé réception de ces livres.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 3 novembre 1667. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1475&cln=1

(Consulté le 20.10.2019)

Licence Creative Commons