À Claude II Belin, le 27 novembre 1638
Note [5]

Petri Pithœi I.C. Vita. Iosias Mercerus scripsit anno 1597 [Vie de Pierre Pithou (v. note [4], lettre 45), jurisconsulte. Écrite par Josias Mercier en l’an 1597] (sans lieu, ni nom d’imprimeur, ni date, in‑8o).

Josias Mercier (Uzès vers 1560-Paris 1626), sieur des Bordes et de Grigny (v. notule {f}, note [5], lettre 95), érudit protestant français, fils de Jean (v. note [10], lettre 901), avait été nommé conseiller d’État par Henri iv. Les calvinistes le nommèrent plusieurs fois député (assemblées de Châtellerault en 1605, Saumur en 1614, Grenoble en 1615) (G.D.U. xixe s.).

Sa fille Anne (v. note [5], lettre 95) avait épousé Claude i Saumaise (v. note [11], lettre 51), érudit dont Guy Patin se flattait d’être l’ami.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 27 novembre 1638. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0044&cln=5

(Consulté le 10.05.2021)

Licence Creative Commons