À Claude II Belin, le 23 mai 1643
Note [6]

Augustin Potier de Gesvres, évêque comte de Beauvais, ne devint jamais cardinal. Frère de Nicolas i, secrétaire d’État mort en 1628 (v. note [7], lettre 686), Augustin Potier avait été nommé évêque de Beauvais en 1617, à la suite d’un autre de ses frères prénommé René (mort en 1616). Pair de France et grand aumônier d’Anne d’Autriche, Augustin Potier avait été recommandé d’une façon toute spéciale au cardinal François Barberin, neveu et ministre d’Urbain viii, et le pape paraissait disposé à l’élever au cardinalat ; mais Mazarin avait trouvé moyen de faire traîner l’affaire jusqu’à la mort de Louis xiii qui aboutit à la disgrâce de l’évêque et sa relégation dans son diocèse de Beauvais (v. note [8], lettre 92). Il mourut dans sa maison de Bresles, dans l’Oise, le 19 juin 1650, un mois après avoir résigné son évêché à son neveu, Nicolas Choart de Buzenval (v. note [20], lettre 334).

Le cardinal de Retz (Mémoires, page 272) a donné sa version du discrédit qui frappa Augustin Potier :

« Le roi mourut. M. de Beaufort, {a} qui était de tout temps à la reine et qui en faisait même le galant, se mit en tête de gouverner, dont il était moins capable que son valet de chambre. M. l’évêque de Beauvais, plus idiot que tous les idiots de votre connaissance, prit la figure de premier ministre et il demanda, dès le premier jour, aux Hollandais qu’ils se convertissent à la religion catholique s’ils voulaient demeurer dans l’alliance de la France. La reine eut honte de cette momerie de ministère. »


  1. V. note [14], lettre 93.

La reine préféra le subtil Mazarin à celui que Retz, un peu plus loin dans son récit (page 281), a encore qualifié de « bête mitrée ». Mme de Motteville a donné d’autres précisions sur la disgrâce de M. de Beauvais : v. note [8], lettre 92.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 23 mai 1643. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0083&cln=6

(Consulté le 27.09.2020)

Licence Creative Commons