À Charles Spon, le 8 juillet 1650, note 9.
Note [9]

« sur les maladies que les Anciens ont négligées » :

Observationes Medicæ de Affectibus omissis. Authore Arnoldo Bootio, Medicinæ Doctore, antehac Proregis, Ordinum, atque Exercituum Hiberniæ Archiatro : jam vero Lutetiæ Parisiorum Medico Clarissimo.

[Observations médicales sur les affections qu’on a négligées. {a} Par Arnold Boot, docteur en médecine, naguère archiatre du vice-roi, et des régiments et armées d’Irlande, mais désormais très célèbre médecin de Paris]. {b}


  1. Il s’agit plus de 12 observations rares ou curieuses que de maladies parfaitement établies comme nouvelles :

    • De Abscessu hypocranio [Abcès sous-crânien] (hématome puis abcès collecté entre le crâne et la dure-mère, ou hématome extradural, v. note [8], lettre 231) ;

    • De Vomica hypocrania [Abcès sous-crânien] (abcès péridural) ;

    • De Vomica cerebri [Abcès du cerveau] ;

    • De suturarum Discessione [Désunion des sutures crâniennes] ;

    • De capitis Distortione [Distorsion de la tête] (torticolis) ;

    • De Epilepsia procursiva [Épilepsie récurrente] (survenant dans les mêmes lieu et circonstances) ;

    • De oris Hæmorrhagia periodica [Hémorragie périodique de la bouche] ;

    • De Lippitudine mucaginosa [Ophtalmie moisie] ;

    • De Linguæ ardores et siccitate extra febres [Brûlures et sécheresse de la langue en dehors des fièvres] (xérostomie) ;

    • De Labro-sulcio seu cheilocace [Labriscilum ou cheilocace] (crevasses des lèvres chez les enfants, accompagnant les écrouelles, v. note [10], lettre 274) ;

    • De Sterni dolore [Douleur du sternum] (douleur thoracique peut-être assimilable à l’angine de poitrine) ;

    • De Tabe pectorea [Tabès de poitrine] (rachitisme, v. note [6], lettre 463).

  2. Londres, Tho. Newcomb, 1649, in‑12 ; réédition à Helmstedt, Henning Müller, 1664, in‑4o de 36 pages, avec une préface d’Heinrich Meibomius (v. note [10], lettre latine 305).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 juillet 1650, note 9.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0236&cln=9

(Consulté le 24/05/2024)

Licence Creative Commons