Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑3 (1701)

Note [1]

V. note [29], lettre 477, pour le véritable Sébastien ier, roi du Portugal et pour son règne tourmenté (de 1569 à 1578). Mort au Maroc lors de la bataille des Trois Rois, son cadavre ne fut pas certainement identifié. Son oncle, le cardinal Henri, lui succéda, mais son règne fut bref (1578-1580) et calamiteux, aboutissant à la prise du pouvoir par l’Espagne. Cette période fort troublée fit surgir quatre imposteurs qui prétendirent l’un après l’autre à la succession en se disant être Sébastien.

En 1598, Philippe iii (1578-1621) prit la succession de son père, Philippe ii, sur le trône espagnol. Née en 1601, Anne d’Autriche, future reine de France par son mariage avec Louis xiii (v. note [8], lettre 38), était fille de Philippe iii.

Au tout début du règne de Philippe iii, l’usurpateur calabrais dénommé Marco Tulio Catizone fit son apparition à Venise, d’où il fut rapidement chassé, pour être un peu plus tard arrêté à Florence et livré aux Espagnols. Le Patiniana renvoyait aux récits de deux historiens.

Cet article du Patiniana figure à la page 53 du manuscrit de Vienne (v. note [12] de l’Introduction aux ana de Guy Patin).


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑3 (1701), note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8198&cln=1

(Consulté le 25/05/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.