À Claude II Belin, le 16 septembre 1637
Note [11]

Cl. viri Io. Papirii Massonis, in Senatus Paris. et in Regia advocati, Elogiorum pars prima [secunda]. Quæ vitam eorum complectitur qui amplissimarum dignitatum titulis, vel eruditionis laude et publicatis literarum monumentis claruerunt. Omnia hæc vetera et nova a musæo Ioan. Balesdens, in Sen. et Regia advoc. Ad illustr. virum Petrum Seguierium, togatorum eminentissimum [Première (et seconde) partie(s) des Éloges de Jean-Papire Masson (v. note [7], lettre 16), homme très éminent, avocat au Palais et Parlement de Paris, qui contiennent la vie de ceux qui ont brillé par les titres de leurs très hautes dignités, ou par la gloire de leur érudition et les œuvres littéraires qu’ils ont publiées. Tous ces textes, anciens comme nouveaux, proviennent du cabinet de Jean Balesdens, avocat au Palais et Parlement. Ouvrage dédié au très illustre Pierre Séguier, premier président] (Paris, Sebastien Huré, 1638, 2 volumes in‑8o, achevé d’imprimé daté du 30 novembre 1637 ; réédition chez le même libraire, 1656, un volume in‑8o).

Bien que rien ne l’indique dans l’édition imprimée, Chéreau (Bibliotheca Patiniana, page 589) a attribué à Guy Patin les éloges de François Miron (prévôt des marchands de Paris, frère de Robert i, v. note [20], lettre 180 ; pages 396‑405) et de Simon i Piètre (v. note [5], lettre 15 ; pages 377‑386), qui se trouvent dans le tome ii.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 16 septembre 1637. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0035&cln=11

(Consulté le 12.08.2020)

Licence Creative Commons