De Thomas Bartholin, le 18 octobre 1662
Note [12]

Le chapitre vii, livre i, des De Medica Historia mirabili livri sex… [Six livres sur la Narration médicale étonnante…] (Venise, Junte, 1597, in‑8o, pages 117 vo‑119 vo ; v. note [5], lettre latine 317, pour les éditions de 1586, 1613 et 1664) de Marcello Donati (v. note [20], lettre 6) est intitulé Mesenterii miræ affectiones [Étonnantes affections du mésentère] et rapporte un cas de dysenterie (fièvre, diarrhée douloureuse et sanglante) mortelle au 60e jour chez un moine avec, à l’ouverture du cadavre, une masse nécrosée dans le mésentère, qui pourrait correspondre à une pancréatite aiguë, étant donné la survenue concomitante d’un diabète (polyurie).

L’observation vii de la Medicina Indorum [Médecine des Indes] de Bontius (Leyde, 1642, pages 198‑199 ; v. note [16], lettre 153) est intitulée De chronicis ac implicitis morbis in uno subjecto [Maladies chroniques et entremêlées chez un seul et même individu] et relate l’autopsie d’un soldat allemand mort après une année entière de diarrhée érugineuse (couleur de rouille) avec toux et gêne respiratoire ; on lui trouva tous les organes abdominaux fort altérés et baignant dans une ascite. Le tout évoque plutôt une tuberculose péritonéale qu’une pancréatite.

L’épidémie dont Thomas Bartholin allait parler ensuite fait penser au choléra (v. note [24], lettre 222). Dans sa lettre du 29 novembre 1662, Guy Patin est convenu du caractère épidémique de la dysenterie qui frappait Flescher.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Thomas Bartholin, le 18 octobre 1662. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9078&cln=12

(Consulté le 10.08.2020)

Licence Creative Commons