À Charles Spon, le 20 mars 1649
Note [156]

En 1577, Marguerite Malartin, fille de Jean Malartin, seigneur de Mondésir, avait épousé Jacques Guillemeau (chirurgien du roi, 1549-1613).

L’attentat manqué contre Gaspard ii de Châtillon (né en 1519), amiral de Coligny et chef du parti protestant, le 22 août 1572, avait déclenché le massacre de la Saint-Barthélemy (v. note [30], lettre 211), deux jours plus tard, dont Coligny fut la première victime.

Le duc de Guise, François ier de Lorraine (né en 1519), avait été quant à lui assassiné le 24 février 1563 par le protestant Jean Poltrot, sieur de Méré, lors du siège d’Orléans par les catholiques au cours de la première guerre de religion. Son fils, Henri ier, le Balafré (v. note [1], lettre 463), connut un sort similaire à Blois en 1588 sur l’ordre du roi Henri iii.

François était l’oncle maternel de la reine Marie Stuart (v. note [32], lettre 554), fille de Marie de Guise. V. première notule {g}, note [21] du Borboniana 5 manuscrit, pour le cardinal Charles de Lorraine, frère de François et son successeur à la tête du parti catholique français contre celui des calvinistes.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 mars 1649. Note 156

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0166&cln=156

(Consulté le 27.09.2021)

Licence Creative Commons