À Charles Spon, le 16 décembre 1653
Note [2]

Sans doute la Cabale des réformés tirée nouvellement du puits de Démocrite, par J.D.C. (Montpellier, 1597, in‑8o, pour la première édition) ; Démocrite (v. note [9], lettre 455) est réputé être le père de la formule « la vérité est au fond du puits ».

Ce livre est un des violents écrits de Guillaume Reboul contre la Réforme. Né à Nîmes dans la seconde moitié du xvie s. et élevé dans le calvinisme, le consistoire de Nîmes l’avait excommunié parce qu’il penchait vers le catholicisme. De plus, le duc de Bouillon, dont Reboul était le secrétaire, le renvoya en l’accusant de volume Il chercha un refuge à Avignon où il abjura en 1596. Cependant, comme sa fortune n’était pas encore faite, il partit pour Rome sous les auspices du P. Coton. Il avait lieu de croire que son apostasie allait recevoir sa récompense, mais il se faisait de grandes illusions. Il attendit environ dix ans, puis sa patience s’épuisa. C’est alors qu’il exhala sa colère contre le pape qui le fit emprisonner et exécuter en 1611 (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 décembre 1653. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0334&cln=2

(Consulté le 28.11.2020)

Licence Creative Commons