À Charles Spon, le 13 juin 1644
Note [29]

V. notes [4], lettre 11, pour la liste des dix enfants de Guy Patin, [9], lettre 10, pour Robert et [32], lettre 146, pour Charles.

Pierre avait été baptisé le 8 août 1634 ; son parrain était Pierre de Janson, son grand-père maternel, et sa marraine, Marie (ou Anne) Charpentier, épouse de Jacques Miron, conseiller en la Cour des aides et frère aîné de Robert ii (v. note [9], lettre 82). Maître ès arts en 1649, puis avocat, Pierre a signé l’acte de décès de son père en 1672.

François, second de ce prénom, baptisé le 22 décembre 1637, choisit la carrière des armes et mourut à 20 ans dans des circonstances dramatiques (extrait des registres de Cormeilles-en-Parisis, fo 80 vo ; Chéreau cité par Vuilhorgne, page 38, note 1) :

« Ce même jour, 16 octobre 1658, François âgé d’environ 19 ans, fils d’honorable homme Me Guy Patin, docteur régent de la Faculté de médecine de Paris, a été inhumé en la chapelle Notre-Dame ; lequel François Patin a été tué le jour précédent par un camarade de guerre entre Franconville et Le Plessis-Bouchard. » {a}


  1. Aujourd’hui deux communes voisines du Val-d’Oise.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juin 1644. Note 29

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0106&cln=29

(Consulté le 13.11.2019)

Licence Creative Commons