À André Falconet, le 28 mai 1649
Note [3]

V. note [25], lettre 146, pour les Opera anatomica vetera… de Jean ii Riolan. Les deux thèses du bachelier Robert Patin, fils aîné de Guy, étaient sa première quodlibétaire (disputée le 26 janvier 1649, v. note [58], lettre 166), et sa cardinale (11 mars, v. note [168], lettre 166) ; il lui restait à soutenir sa seconde quodlibétaire, « sur la maladie vénérienne » (9 décembre, v. note [53], lettre 209).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 28 mai 1649. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0177&cln=3

(Consulté le 28.11.2020)

Licence Creative Commons