À Charles Spon, le 5 février 1655
Note [3]

Caroli Iacobi filii Guillemei, ex-ordinario primarioque regis medico, doctoris Parisiensis, Defensio altera, adversus impias, impuras, et impudentes tum in se, tum in Principem Medicinæ Scholam Parisiensem, anonymi Copreæ calumnias ac contumelias [Seconde défense de Charles Guillemeau, fils de Jacques, ancien médecin ordinaire et premier (chirurgien) du roi, docteur de Paris, contre les calomnies et les injures impies et impudentes qu’un anonyme bouffon a proférées, tant contre lui-même que contre la Faculté de médecine de Paris] (sans lieu, ni nom, ni date, in‑4o de 49 pages).

Guillemeau publia un autre libelle encore plus féroce contre Courtaud en juillet de cette même année : Margarita, scilicet e sterquilinio et cloaca lenonis Αθεου, Cotyttii Baptæ, spurcidici, barbari, solœcistæ, imo holoborbori, holobarbari, holosoloeci, verberonis Curti. I. Heroardi, verissimi aniatri, indignissimi, quot fuerunt, archiatri, ut vulgo loquuntur, nepotis purulentia. Ad stolidos, lividos, indoctos, absurdos eius Amatores, Admiratores, Buccinatores, et infamis operæ Diribitores [Perle tirée, bien entendu, du fumier et de l’égout du maquereau athée, bapte (prêtre) de Cotytto (déesse Thrace de l’impudicité, v. note [6], lettre 3), ordurier, barbare, faiseur de solécismes, et même grand-maître de l’ordure, de la barbarie et du solécisme : le vaurien Courtaud. Pus du neveu de Jean Héroard qui ont été tous deux archiatres, comme ils se font appeler publiquement, les plus authentiques et les plus indignes des aniatres (non médecins). À ses adulateurs, admirateurs, panégyristes stupides, jaloux, ignorants, absurdes, et aux distributeurs de son infâme travail] (Paris, 1655, in‑4o de 32 pages).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 février 1655. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0390&cln=3

(Consulté le 16.02.2020)

Licence Creative Commons