À Charles Spon, les 16 et 26 février 1657
Note [3]

Joann. Fernelii Ambiani, Universa Medicina, Primùm quidem studio et diligentia Guiljelmi Plantii, Cennomanni elimata, Nunc autem notis, observationibus, et remediis secretis Joann. et Othonis Heurnii, Ultraject. et aliorum præstantissimorum Medicorum scholiis illustrata. Cui accedunt Casus et observationes rariores, quas Cl. D.D. Otho Heurnius in Academia Leydensis Primarius Medicinæ praticæ, Anatomiæ et Chirurgiæ Professor, in diario annotavit… [La Médecine universelle de Jean Fernel, natif d’Amiens, que le soin et la diligence de Guillaume Plancy, natif du Maine (v. note [1], lettre 80), ont précédemment retouchée, mais qu’ont maintenant éclairée les notes, les observations, et les remèdes secrets de Jan i et Otto van  Heurne, natifs d’Utrecht, et les commentaires d’autres médecins très éminents. On y a ajouté les cas et observations plus que rares, que le très distingué M. Otto van Heurne, premier professeur de médecine pratique, d’anatomie et de chirurgie en l’Université de Leyde, a consignées dans son journal…] (Utrecht, Gisbert van Zijll et Theodor van Ackersdijk, 1656, in‑4o ; Gallica ; réédition à Paris, Th. Jolly, 1657, in‑4o). Imprimée un très grand nombre de fois, la Medicina de Jean Fernel avait été publiée pour la première fois en 1554 (v. note [4], lettre 72)..

Otto van Heurne (Utrecht 1577-Leyde 1652), fils aîné de Jan i (v. note [1], lettre 36), avait succédé à son père dans la chaire de médecine de Leyde. Otto était aussi théologien, historien et philosophe ; il s’intéressa surtout à la Barbarica philosophia, c’est-à-dire celle qui a précédé l’ère grecque, à Babylone, en Inde et en Égypte (hermétisme, v. note [9], lettre de Thomas Bartholin, datée du 18 octobre 1662), sujet sur lequel il a publié plusieurs ouvrages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 16 et 26 février 1657. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0463&cln=3

(Consulté le 23.10.2019)

Licence Creative Commons