À Charles Spon, le 7 mai 1658, note 34.
Note [34]

V. note [17], lettre 293, pour la Bible polyglotte, publiée par le libraire parisien Antoine Vitré en 1645 en 10 volumes in‑fo.

L’édition en avait été dirigée par Guy-Michel Le Jay (Paris 1588-1674), avocat au Parlement de Paris. Il y consacra 17 ans de sa vie et sacrifia les 300 000 francs qu’il possédait, aidé dans son colossal ouvrage par de très éminents spécialistes des langues bibliques : le P. Jean Morin (v. note [9], lettre 556), Philippe d’Aquin (v. note [7], lettre 297), Godefroi Hermant (v. note [12], lettre 79), trois maronites du Liban,. Cet ouvrage, d’une exécution magnifique, est un chef-d’œuvre de typographie ; malheureusement, il fourmille de fautes. Le Jay entra dans les ordres, reçut des lettres de noblesse, devint conseiller d’État et mourut doyen de Vézelay (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 mai 1658, note 34.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0525&cln=34

(Consulté le 04/03/2024)

Licence Creative Commons