À Charles Spon, le 13 avril 1657, note 37.
Note [37]

V. note [5], lettre 53, pour la bile noire, atrabile ou mélancolie, celle des quatre humeurs (v. note [4], lettre de Jean de Nully, datée du 21 janvier 1656) qui n’exista jamais. Elle était censée être sécrétée par le foie ou les capsules surrénales et s’accumuler dans la rate où son excès produisait les tourments qu’on regroupait sous le nom de mélancolie. Désopiler la rate (v. note [5], lettre 61) c’était la vider de cette mauvaise bile et mettre « de bonne humeur ».

V. note [13], lettre 333, pour l’abbé Jean Mulot, docteur de Sorbonne.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 avril 1657, note 37.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0477&cln=37

(Consulté le 24/06/2024)

Licence Creative Commons