À Claude II Belin, le 2 janvier 1641
Note [5]

Le substantif mélancolie (de mélaina, noire, et cholê bile, en grec) et son adjectif, mélancolique, avaient trois acceptions distinctes.

  1. La mélancolie ou bile noire (atrabile, atra bila en latin) était, dans la médecine antique, et demeura jusqu’au début du xixe s., avec le sang (v. note [36], lettre latine 98), la bile jaune et la pituite (phlegme), l’une des quatre humeurs dont l’équilibre (le bon mélange ou tempérament) conditionnait la santé du corps humain. La mélancolie, qu’on croyait produite par le foie (v. note [1], chapitre vii du Traité de la conservation de santé), voire par les capsules surrénales, et mise en réserve dans la rate (v. note [5], lettre 61), n’a jamais eu, contrairement aux trois autres humeurs, d’existence réelle. Dans les allégories qu’on attachait aux humeurs, la bile noire correspondait à la terre, à la sécheresse froide de l’automne et à l’âge avancé.

  2. « Le tempérament mélancolique [ou atrabilaire] est le plus propre pour l’étude. Il y a des mélancoliques par accident, quand il leur est arrivé quelque grande affliction qui leur donne du chagrin, de la mélancolie. Il y en a qui sont mélancoliques par art, qui se retirent pour méditer, pour écrire, pour rêver dans la solitude. On appelle aussi un fou mélancolique celui en qui la bile noire est prédominante » (Furetière). « Je ne suis pas naturellement mélancolique », confiait Guy Patin au début de sa lettre du 16 février 1645.

  3. La note [1] de la Consultation 12 (Mélancolie sympathique) explique la maladie mentale qu’on appelait mélancolie, telle que décrite Jean Fernel. dans sa Pathologie. Elle n’est qu’une assez lointaine parente du désordre qui porte ce nom en psychiatrie moderne.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 2 janvier 1641. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0053&cln=5

(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons