À Charles Spon, le 1er mai 1654
Note [45]

Guy Patin a ajouté les deux derniers titres dans la marge :

  • de Juan Eusebio de Nieremberg (v. note [13], lettre 81), les Véritables causes des malheurs présents de l’Espagne (traduit de l’espagnol par Jean Sirmond ; Lyon, Jean Champion, 1644, in‑8o) ;

  • de Jean Ailleboust (v. note [7], lettre 159), le Prodigieux enfant pétrifié de la ville de Sens, avec une légère et brève question problématique des causes naturelles de l’induration d’icelui. Le tout traduit de latin en français par M. Siméon de Provanchères, médecin en ladite ville, et accru de son opinion sur ledit problème (Sens, J. Savine, 1582, in‑8o, avec un saisissant frontispice).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er mai 1654. Note 45

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0348&cln=45

(Consulté le 02.04.2020)

Licence Creative Commons