À Claude II Belin, le 20 mai 1632
Note [5]

Les Janson, beaux-parents de Guy Patin (v. note [9], lettre 10), étaient fortunés et possédaient une opulente maison des champs à Cormeilles-en-Parisis (Val-d’Oise), au delà d’Argenteuil, à trois lieues environ au nord-ouest de Paris (v. le premier paragraphe de la lettre 355). La plume de Patin a ici fourché en écrivant Corbeil, que j’ai corrigé en Cormeilles.

En 1651, après la mort de ses beaux-parents, dans la furie dépensière que lui injecta son élection au décanat, Patin racheta leur propriété de Cormeilles (v. note [16], lettre 264). V. note [11], lettre 280, pour le pèlerinage qu’y fit Achille Chéreau en 1864, et [2], lettre latine 466, pour la probable représentation partielle qu’on en voit sur le portrait de Patin dessiné en 1670. Au fil de ses lettres, il en a souvent décrit les richesses horticoles.

V. note [32], lettre 7, pour la visite que Claude ii Belin avait faite à Guy Patin en 1631.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 20 mai 1632. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0011&cln=5

(Consulté le 08.04.2020)

Licence Creative Commons