À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658
Note [6]

VLes Leçons au Collège de France, pour d’abondants détails sur le zèle de Guy Patin à illustrer sa chaire royale d’anatomie, botanique et thérapeutique.

En 1658, ses trois collègues royaux médecins (moins assidus que lui, disait-il) étaient : Mathurin Denyau pour la chirurgie (v. note [27], lettre 292) ; Claude Seguin (v. note [12], lettre 5) et Jean Chartier (v. note [13], lettre 271) pour les deux branches de la médecine, thérapeutique et pathologie (fièvres). La Correspondance recense néanmoins un troisième professeur royal de médecine actif en 1658 : Jean-Baptiste Moreau (mort en 1693) avait obtenu la survivance de son père, René Moreau, en 1654, et lui avait succédé en 1656 (v. note [12], lettre 155).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1131&cln=6

(Consulté le 22.09.2019)

Licence Creative Commons