Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 1, note 66.
Note [66]

Libri quatuor [Quatre livres] « de Domenicus Mellinius, fils de Guido, contre certains auteurs malveillants, détracteurs du renom chrétien » (Florence, Georgius Marescotus, 1577, in‑fo de 140 pages). La préface (Proœmium) est suivie de la liste des auteurs grecs et latins accusés d’avoir écrit contre le christianisme, où se bousculent de grandes célébrités telles que Sénèque le Jeune, Tacite, Suétone, les deux Pline, Épictète, Plutarque, Aulu-Gelle ou Galien.

V. infra note [74], pour un exemple (parmi quantité d’autres) de livres antiques supprimés par la papauté (ou par les empereurs romains chrétiens).

Domenico Mellini (Dominicus Melinius, Florence 1531-ibid. 1620) appartenait à une famille qui servait les Médicis de père en fils. Il fut secrétaire de l’ambassade florentine envoyée au concile de Trente (v. note [4], lettre 430) en 1562-1563, puis précepteur des enfants ducaux. Il a laissé divers ouvrages d’histoire et de philosophie, dont le moins oublié reste celui que citait Gabriel Naudé.


Additions et remarques du P. de Vitry
(1702-1703, v. note [12] des Préfaces), pages 159‑161 :

« Ce traité In veteres quosdam, etc., fut imprimé à Florence en 1577 in fol., il est divisé en 4 livres. L’auteur Domenico Mellini, fils de Guido Mellini, était Florentin. Il fut envoyé en 1562 au concile de Trente en qualité de secrétaire du seigneur Jean Strozzi, député du grand-duc Cosme ier au même concile. Après s’être acquitté de cet emploi, ce prince lui donna la conduite de Pierre de Médicis, son fils. {a} Nous avons plusieurs ouvrages de lui, comme Description de l’entrée de Jeanne d’Autriche dans Florence, {b} imprimée en 1566 ; la Vie de Filippo Scolari, appelé communément Pippo Spano, comte de Temeswar et fameux capitaine qui mourut en 1426, imprimée en 1570 et en 1606 ; {c} un Discours contre la possibilité du mouvement perpétuel, qui parut à Florence en 1583 ; {d} l’Histoire de la fameuse comtesse Mathilde, en cette même ville, en 1589, in‑4o, {e} pour la défense de laquelle il se vit contraint de répondre à un bénédictin de Mantoue, Dom Benedetto Luchini, qui avait publié en 1592 une histoire de la même comtesse ; cette réponse fut imprimée à Florence sous le titre Lettera apologetica, etc., ; {f} enfin, il publia en 1609 des Opuscules de sa façon, entre lesquels est une lettre touchant les prodiges qui arrivèrent à la Passion de Jésus-Christ, et une autre sur la mort du Card. Sylvius Antonianus. {g} Domenico Mellini devait être alors fort âgé. »


  1. Don Pietro de Médicis (1554-1604), réputé grand débauché, était le dernier fils de Cosme ier, grand-duc de Toscane de 1537 à 1574.

  2. V. note [9] du Borboniana 9 manuscrit pour Jeanne d’Autriche, épouse de Ferdinand ier de Médicis en 1589 : Descrizione dell’Entrata della Seriniss. Reina Giovanna d’Austria, et dell’Apparato fatto in Firenze nella venuta, et per le felicissime nozze di S. Altezza et dell’Illustrissimo, et Excellentiss. Don Francisco de Medici, Principe di Fiorenza, et di Sienna [Description de l’entrée de la sérénissime reine Jeanne d’Autriche et de l’apparat fait à Florence pour sa venue, et pour le très heureux mariage de Son Altesse avec l’illustrissime et excellentissime seigneur François de Médicis, prince de Florence et de Sienne] (Florence, Junte, 1566, in‑8o, troisième édition).

  3. Filippo Buondelmonti Scolari, dit Pippo Spano (Florence 1369-Lipova, Roumanie 1426) est un condottiere qui combattit avec les Hongrois contre les Turcs : Vita di Filippo Scolari, volgarmente chiamato Pippo Spano (Florence, Bartholomeo Sermartelli et Giorgio Marescotti, 1570, in‑8o).

  4. Discorso… nel quale si prova contra l’oppenione di alcuni non si potere artifizialmente ritrovare, en dare ad un corpo composto di Materia corottibile un Movimento, che sia continuo et perpetuo [Discours… prouvant, contre l’opinion de certains, qu’il est impossible de créer par artifice un corps composé de matière corruptible, et de lui donner un mouvement continu et perpétuel] (Florence, Bartolommeo Sermartelli, 1583, in‑8o).

  5. Mathilde de Toscane (1045-115), comtese de Briey (Lorraine), fut la pieuse et influente promotrice de la réforme grégorienne dans la querelle dite des Investitures opposant la papauté à l’Empire germanique : Trattato… dell’origine, fatti, costumi, et lodi di Matelda, la gran Contessa d’Italia, diviso in due parti [Traité… sur les origines, le destin, les mœurs et les louanges de Mathilde, la grande comtesse d’Italie, divisé en deux parties] (Florence, Filippo Giunti [Junte], 1589, in‑8o).

  6. Lettera apologetica… in difesa di alcune cose gia scritte da lui e appartenenti alla Contessa Matelda, la Grande in Italia, riprese dal R.P. Don Benedetto Luchini, da Mantova [Lettre apologétique… pour la défense de ce qu’il a naguère écrit au sujet de la grande comtesse Mathilde d’Italie, reprise par Dom Benedetto Luchini de Mantoue] (Florence, Giorgio Marescotti, 1594, in‑4o).

  7. Parva ac pauca quædam Opuscula [Quelques petits Opuscules] (Florence, Franciscus Tosius, 1609, in‑4o), écrits sous la forme de lettres, dont :

    • la deuxième, De iis quæ admirabiliter, et præter rerum Naturæque ordinem acciderunt, dum Jesus Christus, Deus et Dominus noster pro salute hominum fuit Cruci affixus. Contra Origenem [Des faits admirables survenus, contre l’ordre des choses et de la Nature, quand Jésus-Christ, Dieu notre Seigneur, a été crucifié pour le salut des hommes. Contre Origène (v. note [16] du Patiniana I‑2)], écrite au cardinal Silvio Antoniano (1540-1603, reçu en 1599), maître de la Chambre du pape Clément viii (pages 9‑31) ;

    • la huitième et dernière, sur la mort du cardinal Antoniano, écrite le 31 août 1603 à Matthæus Cutinius, prêtre et ami de l’auteur (pages 56‑59).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 1, note 66.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8192&cln=66

(Consulté le 24/02/2024)

Licence Creative Commons