À Charles Spon, le 7 mars 1653
Note [7]

Viri eximii Petri Puteani, regi christianissimo a consiliis et bibliothecis, Vita. Cura Nicolai Rigaltii.

[Nicolas Rigault, {a} Vie de l’insigne Pierre Dupuy, {b} conseiller bibliothécaire du roi très-chrétien]. {c}


  1. V. note [13], lettre 86.

  2. V. note [5], lettre 181.

  3. Paris, Cramoisy, in‑4o, 1652, dont il existe deux éditions distinctes portant le même millésime :

    • la première a paru en 1652, sans privilège royal, ni achevé d’imprimer ; j’ai consulté le très rare exemplaire conservé à la BnF (cote FB‑31817, « communication exceptionnelle sur demande motivée ») ;

    • la seconde, parue en 1653 (314 pages), comporte un Summa Privilegii Regis Christianissimi [Résumé du privilège du roi très-chrétien] daté du 15 décembre 1652 avec la mention Hæc prima editio perfecta fuit die 15. Feb. 1653 [Cette première édition a été achevée le 15e de février 1653].

Adressée au premier président Mathieu i Molé, la Vie de Dupuy elle-même occupe les pages 5 à 76. Elle est précédée d’un portrait de Petrus Puteanus, Cl. Fil. (Nanteuil faciebat) [Pierre Dupuy, fils de Claude (dessiné par Nanteuil)] (v. note [14], lettre 490 pour Robert Nanteuil). Le reste du volume (pages 77 à 216) contient des éloges de Pierre Dupuy et des pièces de consolation adressées à son frère Jacques, avec les plus prestigieuses signatures du temps (Naudé, Balzac, etc.). À la fin (pages 217‑314) se trouvent diverses pièces concernant Claude et Clément Dupuy, père et grand-père de Pierre et Jacques, dont un éloge de Claude par Jacques-Auguste i de Thou.

Les signatures vont de A à Rr, soit exactement les 40 feuilles qu’annonçait Guy Patin. Les notes [27], lettre 308, et [3], lettre 325, détaillent des différences sensibles existant entre les deux textes, avant et après les modifications que Rigault a faites pour répondre à la demande des héritiers du cardinal de Richelieu.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 mars 1653. Note 7

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0307&cln=7

(Consulté le 06.02.2023)

Licence Creative Commons