Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine
Note [73]

François Blondel a extrait ces cinq autres citations du tome xiii des Comment. F.M.P.

  1. Fo 70 ro, assemblée du 8 novembre 1638, première année du décanat de Simon Bazin (v. note [27], lettre 7) :

    Prorogantur * in annum sequentem professio Chirurgiæ M. Johanni Chartier et M. Jacobo Cousinot Juniori Pharmaciæ.

    [Sont reconduits, * {a} pour la prochaine année, le professorat de chirurgie pour M. Jean Chartier, {b} et celui de pharmacie pour M. Jacques Cousinot le Jeune]. {c}


    1. Note marginale écrite par une autre plume : Nam unius anni t<empore>m aderant has professiones [De fait, ils avaient déjà occupé ces chaires durant une année].

    2. Le mot chirurgie a été ultérieurement barré dans le manuscrit, et pour cause : de fait, le nom de Jean Chartier apparaît à l’avant-dernière ligne du fo 37 ro, repéré par deux croix englobant le nom de Pierre (Petrus) Yvelin (v. note [11], lettre 97), qui a été rayé ; mais seulement comme électeur du petit banc pour les professeurs de médecine et de pharmacie, dans l’assemblée du 7 novembre 1637 (renouvellement du décanat de Philippe ii Hardouin de Saint-Jacques). En outre, dans le tableau des docteurs régents qui suit (fo 39 ro, 14e ligne avant le bas de la page), le nom de Chartier n’est pas assorti du titre de professeur de chirurgie, qui est attribué (dernière ligne du fo 38 vo) à Jean-Baptiste Ferrand (v. supra note [72]). Blondel s’est donc laissé méprendre en lisant mal ce qui est écrit dans les Commentaires (mais pour y avoir suivi sa navigation, j’en ai bien vu les nombreux écueils).

    3. V. note [26], lettre 7, pour les deux Cousinot, Jacques père et fils, qui siégeaient sur les bancs des docteurs régents en 1638.

  2. Fo 87 ro, assemblée du 5 novembre 1639 inaugurant la seconde année du décanat de Simon Bazin :

    Prorogatur item professio Chirurgiæ in annum sequentem Magistro Philippo Harduin de St Jacques.

    [Le professorat de chirurgie de Maître Hardouin de Saint-Jacques est pareillement prolongé pour l’année qui vient].

  3. Fo 108 ro, assemblée du 3 novembre 1640 inaugurant la première année du décanat de Guillaume Du Val (v. note [10], lettre 73) :

    Consentiente Decano, commisit [Facultas] Mo Ioanni Chartier qui sic factus fuit Chirurgiæ Professor.

    [Avec l’accord du doyen, (la Faculté) a accordé sa confiance à Maître Jean Chartier, qui a ainsi été nommé professeur de chirurgie].

  4. Fo 119 ro, comptes rendus le 28 février 1642 par Guillaume Du Val pour la première année de son décanat (premier article du chapitre 2 des dépenses) :

    Persolvi Mo Ioanni Chartier Scholarum professori in chirurgia, pro stipendijs primi Anni exacti Remigialibus An. 1641. 90 ℔. Constat solutio ex apocha duplice pro duplici semestri.

    [À Maître Jean Chartier, professeur des Écoles en chirurgie, pour les émoluments de sa première année, qui s’est terminée à la Saint-Rémy de 1641, j’ai payé 90 ℔. En attestent les deux quittances qu’il m’a remises pour chacun des deux semestres].

  5. Fo 148 ro, comptes rendus le 20 juin 1643 par le même Du Val pour la seconde année de son décanat (deuxième article du chapitre 2 des dépenses) :

  6. Persolvi Mo Ioanni Chartier professori chirurgiæ pro suis stipendijs secundi Anni suæ professionis, exacti die 1. Octob 1642. summam nonaginta libellarum, ut constat ex apocha illius.

    [À Maître Jean Chartier, professeur de chirurgie, pour les émoluments de sa seconde année, qui s’est terminée le 1er octobre 1642, j’ai payé quatre-vingt-dix livres. En atteste sa quittance].


    1. Jean Chartier (qui était alors aussi professeur de médecine au Collège de France) n’a donc pas enseigné la chirurgie à la Faculté pendant cinq années consécutives (1637-1642), ce qui eût enfreint les statuts de la Faculté (sauf exception rarissime, pendant toute sa carrière, nul docteur ne pouvait remplir deux fois la même charge académique), mais seulement pendant deux ans (1640-1642).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine. Note 73

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8187&cln=73

(Consulté le 14.07.2020)

Licence Creative Commons