À Claude II Belin, le 27 novembre 1638

Note [12]

C’était la mise en chantier des Danielis Sennerti Vratislaviensis. D. et Medicinæ in Academia Wittebergensi Professoris publici, Operum tomus i-iii [Tomes i-iii des Œuvres de Daniel Sennert, natif de Breslau (v. note [6], lettre de Charles Spon, datée du 24 avril 1657), docteur et professeur public de médecine en l’Université de Wittemberg] (Paris, apud Societatem, 1641, 3 volumes in‑fo ; le tome i et le tome iii sont disponibles sur Internet Archive).

Guy Patin avait supervisé lui-même cette volumineuse édition, et obtenu qu’une association (Societas) de cinq libraires parisiens (Michel Soly, Jacques Quesnel, Jean Branchu, Louis Heuqueville et la veuve de Jean Petitpas) en assurent la coûteuse publication. Le privilège royal leur en appartenait et les tentatives de rééditions ultérieures, peu licites, à Rouen et à Lyon, firent en 1649 l’objet de chicanes, dont Patin allait en leurs temps décrire les méandres.

Le livre fut néanmoins réédité à Lyon en 1650, par les soins de Charles Spon (v. note [20], lettre 150). Il fut réimprimé plusieurs fois (1654 et 1656, 1666 et 1676, v. notes [33], lettre 285, [9], lettre latine 35, [3], lettre 819, et [6], lettre 827).

Quant aux affaires de la Faculté de médecine de Paris, le plus intéressant de cet imposant ouvrage est, en tête du tome i, l’épître dédicatoire à René Moreau, Doctori medico Parisiensi, et Professori Regio meritissimo [docteur en médecine de Paris et professeur royal d’un insigne mérite]. Datée de Lutetiæ Parisiorum Kal. Iun. mdcxli [Paris, le 1er juin 1641] et signée par les cinq libraires associés, elle est en fait de la plume de Patin, comme il en est convenu dans ses lettres (v. lettre à Claude ii Belin, datée du 12 août 1643) et devant les juges. Quelques-unes de ses phrases allaient en effet déclencher la fureur de Théophraste Renaudot et mener au procès qui l’opposa à Patin en 1642 (v. note [3], lettre 90).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Claude II Belin, le 27 novembre 1638, note 12.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0044&cln=12
(Consulté le 27.05.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.