À Charles Spon, le 8 juin 1657
Note [29]

Depuis 1652, l’archevêque électeur de Trèves était Karl Kaspar von der Leyen (mort en 1676).

L’archevêque, prince électeur, de Mayence était Johann Philipp von Schönborn (1605-1673), sacré le 18 novembre 1647 ; il reçut les titres flatteurs de Sage, Salomon allemand, et Caton d’Allemagne, car il remit son électorat des dégâts de la guerre de Trente Ans, conclut une paix solide avec ses voisins, et restaura le service civil et la justice. Le troisième archevêque électeur était celui de Cologne, Maximilien-Henri de Bavière (v. note [15], lettre 244). L’archiduc Léopold-Ignace de Habsbourg, fils cadet de Ferdinand iii, empereur d’Allemagne, allait en effet être élu roi des Romains et empereur germanique sous le nom de Léopold ier. Guy Patin a relaté la récente conversion au catholicisme de Jean Georges ii, l’électeur de Saxe (v. note [9], lettre 369), qui donnait une voix déterminante à Léopold. En effet, depuis la paix de Westphalie, il y avait huit électeurs au lieu de sept : ce nouvel électeur de Bavière (Ferdinand-Marie, v. note [4], lettre 405), traditionnellement catholique, les trois électeurs archevêques, et l’électeur de Saxe assuraient donc cinq voix catholiques contre trois protestantes, soit la « pluralité des voix » au Habsbourg d’Autriche.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 juin 1657. Note 29

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0484&cln=29

(Consulté le 15.07.2020)

Licence Creative Commons