À Charles Spon, le 3 mars 1656
Note [4]

Épitomé {a} de l’Hist. romaine fait en quatre livres par Lucius Ann. Florus {b} et mis en français sur les traductions de Monsieur, {c} frère unique du roi. {d}


  1. Abrégé.

  2. Lucius Annœus Julius Florus, historien latin de la fin du ier s. était, dit-on, espagnol et appartenait à la famille des Sénèque. Il vécut sous Trajan et Adrien. Son Epitome rerum Romanorum est un abrégé de l’histoire romaine depuis Romulus jusqu’au moment où Auguste ferma le temple de Janus (v. note [37] du Borboniana 9 manuscrit).

  3. Philippe d’Anjou, futur duc d’Orléans, était alors âgé de16 ans (v. note [5], lettre 51).

  4. Paris, Augustin Courbé, 1656, in‑8o de 1 032 pages ; latin et français juxtalinéaires.

    François ii de La Mothe Le Vayer, (v. note [33], lettre 390) fils de François i et précepteur du jeune prince, est le signataire de la dédicace : il y assure donner ce Florus sur les traductions de son élève ; les annexes et les remarques sont de La Mothe Le Vayer et occupent les 312 dernières pages.


V. notes [37], lettre 402, et [40], lettre 426, pour l’épopée poétique de Jean Chapelain sur Jeanne d’Arc.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 mars 1656. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0435&cln=4

(Consulté le 29.06.2022)

Licence Creative Commons