Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Bornoniana 4 manuscrit
Note [71]

Le feu roi Henri iv appelait « ma cousine » et débitait sa gaillardise sur le petit Henri d’Escoubleau de Sourdis (né en 1593), futur archevêque de Bordeaux, {a} à Diane de France (1538-1619), duchesse de Châtellerault, d’Étampes et d’Angoulême. Elle était bâtarde légitimée du dauphin Henri de Valois, futur roi Henri ii, et d’une dame piémontaise dénommée Filippa Duci. Veuve d’Horace de Farnèse en 1553, Diane s’était remariée avec François de Montmorency (mort en 1579), fils aîné du connétable Anne de Montmorency. {b} Elle mourut sans descendance et le duché de Montmorency fut attribué à un autre bâtard royal, Charles de Valois. {c}

Tallemant des Réaux a parlé d’Isabelle d’Escoubleau de Soudis au début de son historiette intitulée L’archevêque de Bordeaux (tome i, page 376) :

« Madame de Sourdis, sa mère, lui dit, à l’article de la mort, qu’il était fils du Chancelier de Chiverny, {d} qu’elle lui avait fait donner l’évêché de Maillezais {e} et plusieurs autres bénéfices, et qu’elle le priait de se contenter d’un diamant, sans rien demander du bien de feu son mari. Il lui répliqua : “ Ma mère, je n’avais jamais voulu croire que vous ne valiez rien, mais je vois bien qu’il est vrai. ” Il ne laissa pas d’avoir ses cinquante mille écus de légitime comme les autres, car il gagna son procès. » {f}


  1. V. notes [5], lettre 29, et [19] supra.

  2. V. note [7], lettre 522.

  3. V. note [5], lettre 101.

  4. Philippe Hurault, comte de Chiverny (1528-1599, v. supra note [21]).

  5. De 1623 à 1629, avant de devenir archevêque de Bordeaux, Henri avait été évêque de Maillezais, dans le Poitou (v. note [23] du Borboniana 2 manuscrit), où deux autres Escoubleau de Sourdis l’avaient précédé.

  6. Isabelle avait eu deux autres fils : l’aîné, François ii (le cardinal de Sourdis, né en 1574, v. supra note [19]) ; et le puîné, Charles (le marquis de Sourdis, né en 1588, v. note [11], lettre 61).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Bornoniana 4 manuscrit. Note 71

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8205&cln=71

(Consulté le 06.02.2023)

Licence Creative Commons