À Johannes Antonides Vander Linden, le 9 février 1657
Note [15]

V. note [3], lettre 463, pour l’Universa Medica [Médecine universelle ou « Pathologie »] de Jean Fernel (que Guy Patin appelait ici ses « Œuvres complètes ») publiée par Jan i et Otto van Heurne (Utrecht, 1656).

La Joan. Fernelii Vita [Vie de Jean Fernel] de Plantius (Guillaume Plancy), publiée pour la première fois en 1607, y est réimprimée, en donnant 1485 pour l’année où naquit Fernel (v. note [1], lettre 80) ; ce que Patin contestait obstinément (v. notes [18], lettre 468, et [27], lettre 523), estimant qu’il s’agissait de 1506, et qu’il était mort en 1558 âgé de 52 ans (et non de 73 ans). Plantius avait d’ailleurs commis une autre erreur en donnant 1557 pour année de la mort de Fernel. Otto van Heurne n’y avait vu que du feu.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 9 février 1657. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1108&cln=15

(Consulté le 11.04.2021)

Licence Creative Commons