De Thomas Bartholin, le 18 octobre 1662
Note [16]

V. notes [4], lettre latine 197, pour les « Paralytiques du Nouveau Testament » de Thomas Bartholin (Copenhague, 1653), réédités à Bâle en 1662, et [1], lettre latine 48, pour son « premier Spicilège » sur les vaisseaux lymphatiques (Amsterdam, 1655 ; rééditions en 1658, 1660 et 1661).

Il ne parlait pas ici de son :

Spicilegium secundum ex vasis Lymphaticis, ubi Cl. Vir. Backii, Cattierii, Le Noble, Tardii, Wartoni, Charletoni, Bilsii, etc. sententiæ expenduntur. Publice propositum, Respondente Friderico Hammerico, Altenburgo-Misnico.

[Second Spicilège {a} tiré des vaisseaux lymphatiques, où sont soigneusement examinés les jugements des très distingués MM. Backius, {b} Cattier, Le Noble, Tardy, Wharton, Charlton, de Bils, etc. {c} Publiquement disputé, répondant Fridericus Hammericus, natif d’Altenbourg en Misnie]. {d}


  1. Glane d’épis : recueil.

  2. Jakob Back, médecin de Rotterdam.

  3. V. notes [11], lettre 351, pour Isaac Cattier, [30], lettre 398, pour Charles Le Noble, [35], lettre 156, pour Claude Tardy, [17], lettre latine 78, pour Thomas Wharton, [45], lettre 209, pour Walter Charlton, et [8], lettre latine 141, pour Lodewijk de Bils.

  4. Copenhague, Petrus Morsingius, 1660, in‑4o. V. note [1], lettre latine 48, pour le Spicilegium primum (Amsterdam, 1655).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Thomas Bartholin, le 18 octobre 1662. Note 16

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9078&cln=16

(Consulté le 30.11.2022)

Licence Creative Commons