Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 2, note 41.
Note [41]

V. notes [23], lettre 242, pour Franciscus Vallesius (Francisco Valles), et [4], lettre 245, pour sa « Méthode pour remédier » (Venise, 1589, première de plusieurs éditions), et [1], lettre 656, pour Ludovicus Mercatus (Luis Mercado).

La goutte de Philippe ii aiderait à y voir un peu plus clair dans les multiples « abcès » qui se vidèrent de son corps durant les derniers jours de sa vie (en 1598) : peut-être s’agissait-il de tophus goutteux (v. note [9], lettre 515), mais cela n’explique pas le bizarre grouillement de poux qui accompagna leur rupture (v. note [4], lettre 831).


Additions et remarques du P. de Vitry
(1702-1703, v. note [12] des Préfaces), pages 191‑192 :

« Franciscus Vallesius était de Covarruvias. Il professa longtemps la médecine à Alcala. Sa grande réputation lui suscita quelques ennemis dans cette Université, qui le déférèrent à l’Inquisition, mais Philippe ii le tira d’affaire. Quoiqu’il ne soit pas pas facile de découvrir l’âge ou le temps de la mort de ce médecin, on peut néanmoins, sans trop risquer, faire remarquer que König s’est trompé assez lourdement lorsqu’il met sa mort en 1551. {a} Vallesius vivait encore en 1583, peut-être même en 1588 Un des ouvrages qui lui a fait le plus d’honneur est son traité de sacra Philosophia, dans lequel il explique tout ce qu’on trouve de physique dans les Livres sacrés. » {b}


  1. La Bibliotheca de Georg Matthias König (Altdorf, 1678, v. supra. notule {a‑ii}, note [10]) contient deux entrées sur Francisco Valles :

    • à Vallesius (Franc.) Covarruvianus, page 829, König écrit Anno 1551. obiit [il mourut en 1551] ;

    • à Covarruviis (Fr. Vallesius à), page 218, il ne donne que des indications sur sa carrière académique et ses ouvrages, sans date de décès.

    Les biographies modernes le font mourir en 1592.

  2. V. note [17] de la Leçon de Guy Patin au Collège de France sur la Manne pour la « Philosophie sacrée » de Vallesius (Francfort, 1600) qui traite de l’histoire naturelle dans la Bible.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 2, note 41.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8193&cln=41

(Consulté le 24/04/2024)

Licence Creative Commons