À Nicolaas Heinsius, le 8 janvier 1647
Note [8]

Johannes Buxtorf le Jeune (Bâle 1599-ibid. 1664) était le fils de Johannes l’Ancien (Kamen en Westphalie 1564-Bâle 1629), célèbre hébraïsant protestant, surnommé le maître des rabbins. Ayant pris la succession de son père, Johannes le Jeune enseignait l’hébreu à Bâle et a consacré plusieurs ouvrages à l’érudition judaïque, écrits en latin, ainsi qu’une abondante correspondance encore inédite.

Buxtorf figure dans la liste des auteurs putatifs de l’énigmatique ouvrage intitulé Les trois Imposteurs (v. notule {c}, note [23], lettre 449). Plus prosaïquement, il était atteint d’une hernie abdominale dont Guy Patin a parlé dans sa lettre latine du 18 juillet 1665 à Bernhard Verzascha.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Nicolaas Heinsius, le 8 janvier 1647. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1043&cln=8

(Consulté le 18.01.2020)

Licence Creative Commons