À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649

Note [1]

Ces trois livres que Guy Patin priait Johann Georg Volckamer de lui envoyer étaient :

  1. Του μακαριτου Philippi Scherbii, Philosophi quondam et Medici Altdorfini, Theses Medicæ collectæ et editæ a Casp. Hofmanno, Med. D. et Professore in Academia Altdorfina,

    [Thèses médicales de feu Philippus Scherbius, {a} jadis philosophe et médecin d’Altdorf, recueillies et éditées par Caspar Hofmann, docteur et professeur de médecine en l’Université d’Altdorf] ; {b}

  2. Philosophia Altdorphina, hoc est, Celeberimorum quorundam, in incluta Universitate Altdorphina Professorum, nominatim, Philippi Scherbii, Ernesti Soneri, Michaelis Piccarti, Disputationes Philosophicæ, in unum fasciculum collectæ, et ab interitu vindicatæ a M. Johanne Paulo Felwinger Noribergensi, h.t. Altdorphi Metaph. et Logic. P.P. Accesserunt aliquot Soneri et Piccarti Orationes sparsim antehac editæ, et Index rerum et verborum locupletissimus,

    [Philosophie d’Altdorf : Thèses philosophiques de certains professeurs très célèbres en l’illustre Université d’Altdorf, nommément Philippus Scherbius, {a} Ernst Soner {c} et Michael Piccart ; {d} Johann Paul Felwinger, {e} natif de Nuremberg, aujourd’hui {f} professeur de métaphysique et de logique à Altdorf, les a rassemblées en un seul fascicule et vengées de l’oubli. S’y ajoutent quelques Discours de Soner et de Piccart qui ont été précédemment publiés çà et là, et un très riche index des matières et des mots] ; {g}

  3. Joh. Philippi Parei Electa Plautina : in quibus velut thesauro quodam Antiquitatis, quicquid est Rerum memorabilium, Rituumque Romanorum, in Comicorum Latinorum Principe M. Accio Plauto : sub Universales Titulos Locorum Communium refertur : Varii item Authores, qua Græci, qua Latini, passim illustrantur, et explicantur.

    [Morceaux choisis de Plaute par Johannes Philippus Pareus, {h} où se trouvent, comme dans un trésor de l’Antiquité, tous les faits mémorables et toutes les coutumes romaines qu’il y a chez Plaute, le prince des comiques latins ; présenté sous les intitulés complets des citations ; divers auteurs, tant grecs que latins y sont aussi partout cités et expliqués]. {i}


    1. Philipp Scherbe, mort en 1605, v. note [33], lettre 150.

    2. Leipzig, héritiers de Valentinus Am Ende, 1614, in‑8o, recueil de 19 thèses disputées de 1585 à 1604 sous la présidence de Scherbe.

    3. Mort en 1612, v. fin de la note [17], lettre latine 154.

    4. Mort en 1620, v. notule {b}, note [15], lettre 554.

    5. Johann Paul Felwinger a correspondu avec Patin.

    6. hoc tempore (h.t.).

    7. Nuremberg, Michael Endter, 1644, in‑4o ; v. note [49] des triades du Borboniana manuscrit pour deux sentences extraites de ce livre.

    8. Johann Philipp Wängler dit Pareus, mort en 1648, v. note [17], lettre 248.

    9. Neustadt an der Weinstraße, Henricus Starckius, 1617, in‑4o : répertoire alphabétique des mots et expressions utilisés dans les comédies de Plaute ; précédente édition abrégée sous le titre plus explicite de Lexicon Plautinum… [Lexique de Plaute…] (Francfort, 1614, v. seconde notule {a}, note [17], lettre 248).


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1049&cln=1

(Consulté le 12/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.