Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑2 (1701)
Note [1]

« Celui-ci » renvoie au début de la phrase, c’est-à-dire à Jacques iii Vallée, sieur des Barreaux (v. note [13], lettre 868), conseiller au Parlement de Paris et poète libertin, célèbre pour s’être scandaleusement débauché en compagnie de Théophile de Viau (v. note [7], lettre de Charles Spon, datée du 28 décembre 1657).

Alain Mothu (v. notre Journal de bord, en date du 22 juin 2019) a mis en lumière la généalogie des Vallée dans son précieux article intitulé Quelques mots sur Geoffroy Vallée et ses proches, mis en ligne le 1er octobre 2007 dans Les Dossiers du Grihl (Groupe de recherches interdisciplinaires sur l’histoire du littéraire), « Les dossiers de Jean-Pierre Cavaillé, Libertinage, athéisme, irréligion. Essais et bibliographie » (consulté le 22 juin 2019). Originaire de l’Orléanais, cette opulente famille calviniste d’officiers et de magistrats s’est signalée par plusieurs membres qui figurent en bonne place dans le catalogue français des libertins athées.

  • Le fondateur, Geoffroy i, sieur de Chenailles, contrôleur de la recette ordinaire du Domaine d’Orléans, mourut en 1557.

  • Son fils aîné, Geoffroy ii, sieur de Danjau (ou Dangeau), né à la fin des années 1520, hérita de la charge de son père. Il n’eut pas de descendance, et fut condamné à mort et brûlé à Paris en 1573 pour athéisme (v. note [35], lettre 472).

  • Jacques i, sieur des Barreaux, de Châteauneuf et de Chenailles, frère puîné de Geoffroy ii, fut le grand-père de Jacques iii (dont parle ici le Patiniana). Il fut contrôleur général des finances sous les rois Henri iii et Henri iv (dont les règnes successifs ont couvert la période 1574-1610). Son acte de décès, rédigé par le curé de la paroisse de Sainte-Colombe à Orléans, ne mentionne pas son âge, mais fait état de son calvinisme :

    « Le samedi 8e jour de février 1614 est mort Jacques Vallée des Barreaux, obstiné hérétique, ou plutôt athéiste. Il est enterré en un jardin plein d’immondices touchant aux remparts, vis-à-vis de la courtine, où il fait sentinelle. »

    Du mariage de Jacques i avec Marie de Mareau en 1568, étaient nés deux fils, prénommés Jacques et Hector, et une fille, prénommée Marie, qui avait épousé Pierre Viole (v. note [147], lettre 166).

  • Jacques ii, sieur des Barreaux, père de Jacques iii, avait été reçu conseiller au Parlement de Paris en 1595. Maître des requêtes en 1605, il avait résigné cette charge en 1623 pour devenir conseiller d’État, président au grand Conseil (Popoff, no 2412, en contradiction avec Adam, qui date sa mort du 24 novembre 1622).

  • Hector Vallée, sieur de Mérouville, trésorier de l’Extraordinaire des guerres, fut le père de Claude, sieur de Chenailles, conseiller au Parlement de Paris (v. note [4], lettre 457).

Cet article du Patiniana imprimé ne vient pas du manuscrit de Vienne (v. note [12] de l’Introduction aux ana de Guy Patin).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑2 (1701). Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8197&cln=1

(Consulté le 03.12.2022)

Licence Creative Commons