Actualité du site

Citer ce texte
Imprimer ce texte

 

Journal de bord

Mise à jour du 15 février 2019

15 février 2019

Mise en ligne du Traité de la Conservation de santé (1632), ouvrage d’hygiène que Guy Patin avait destiné au grand public, et des huit chapitres des Commentaria saluberrimæ Facultatis Medicinæ Parisiensis [Commentaires de la très salubre Faculté de médecine de Paris] qu’il a rédigés pendant les deux années de son décanat (5 novembre 1650‑2 novembre 1652), transcrits en latin, traduits en français.

Ces additions entièrement annotées, indexées et liées à l’ensemble du corpus, aboutissent à la deuxième édition, revue, corrigée et augmentée, de la Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, parue pour la première fois le 28 juin 2018, héritière de la Correspondance de Guy Patin mise en ligne le 4 mars 2015.


9-30 janvier 2019

Trois messages fort aimables de M. Alain Duc, agrégé de lettres classiques, dont les propositions, pour amender mes traductions de deux passages latins (v. notes [39], lettre latine 154, et [5], lettre latine 197) et pour éclaircir un passage obscur de la lettre française 662 (note [11]), méritent ma plus chaleureuse reconnaissance.


23 décembre 2018

Correspondance de M. Hervé Watier, professeur d’immunologie à la Faculté de médecine de Tours, procurant d’intéressantes précisions que j’ai ajoutées à la fin de l’annexe sur Paul Traire.


18-19 octobre 2018 (Guy Patin sur les estrades)

Le Mépris, colloque international organisé par l’Institut d’études romanes de l’Université de Łódź, en coopération avec l’Université Lumière-Lyon 2, à Łódź (v. note [32], lettre 98) :

Loïc Capron, Un miroir du mépris : Guy Patin contre Théophraste Renaudot (1638-1648).


23 septembre 2018

Correspondance de M. Nicolas de Maupeou procurant l’identité exacte de son homonyme, cité dans la note [18] de la lettre 238.


28 juin 2018

Mise en ligne de la Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, dont les multiples enrichissements sont présentés dans le préambule qui lui est consacré. Cette seconde édition continuera à évoluer à mesure de nos découvertes. Tous nos lecteurs sont invités à nous soumettre leurs contributions, comme ils l’ont si généreusement fait pour la première édition.


30 mai 2018

Découverte par Marie-France Claerebout, indispensable correctrice de notre édition et talentueuse archiviste, des trois lettres françaises échangées par Guy Patin et Julien Bineteau (qui les a publiées en 1656) sur les controverses de la saignée excessive et de l’antimoine. Datées des 30 septembre, 1er octobre et 8 octobre 1651, elles figurent désormais dans notre édition.


26 mai 2018

Érudite et très instructive communication du Pr Jean-Marie Gilgenkrantz de Nancy, lors de la séance de la Société française d’histoire de la médecine, intitulée Deux médecins lorrains au chevet d’Anne d’Autriche, dont il m’a aimablement communiqué les références, qui m’ont permis d’enrichir les notes [3], lettre 806, sur François Gendron, et [8], lettre 811, sur Pierre Alliot.


Janvier 2018

Cordiaux et fructueux échanges avec le Pr Jacqueline Vons, présidente de la Société française d’histoire de la médecine, sur les circonstances de la mort d’André Vésale, le plus célèbre anatomiste du xvie s. (v. note [4], lettre latine 474).


19-20 octobre 2017 (Guy Patin sur les estrades)

Colloque international Santé et médecine à la cour de France (Moyen-Âge–xixe s.), organisé par Stanis Perez et Jacqueline Vons, à l’Institut d’études avancées de Paris :

Loïc Capron, Diafoirus père et fils, ou la revanche des médecins auliques ?

Les textes complets des communications sont disponibles sur le site de la BIU‑Santé.


22 mai 2017

Par l’intermédiaire de mon ami Roland Donné, chirurgien à Lyon, qui m’y a fait visiter la maison d’André Falconet, début d’une correspondance avec l’historien Yves Moreau, chercheur associé Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes de l’Université de Lyon :


21 avril 2017

Master class d’histoire de la médecine (organisé par les Prs Jean-Noël Fabiani et Patrick Berche), salle du Conseil de la Faculté de médecine Paris-Descartes :

Guy Patin contre Théophraste Renaudot, exposés complémentaires de Françoise Hildesheimer, historienne spécialiste de la période, et de Loïc Capron, éditeur de la Correspondance de Guy Patin.


16 février 2017

Précieuse correspondance de Simone Gilgenkrantz, professeur émérite de génétique humaine à l’Université de Lorraine et historienne de la médecine, sur l’injuste exécution de Raphaël Lévy à Metz en 1670, qui a enrichi la note [1], lettre du 11 avril 1670 à André Falconet.


6 décembre 2016

  • Bonne nouvelle
  • Nous entreprenons une réfection complète de la Correspondance française de Guy Patin pour la transformer en Correspondance de Guy Patin. Ce sera un titre plus court pour une offre plus riche, avec addition de 504 lettres latines transcrites, traduites, annotées, indexées et mises en lien avec les lettres françaises. Le caractère original et exhaustif de notre édition s’en trouvera renforcé et enrichi.

  • Moins bonne nouvelle
  • Durant les 12 mois prévus pour ce travail, le site existant continuera de fonctionner sans interruption, mais nous ne l’actualiserons plus, pour corriger ses erreurs et défauts, ou y ajouter des informations nouvelles.

  • Merci
  • Nous savons infiniment gré aux internautes dont les courriers nous ont encouragés, et permis d’amender et d’enrichir la Correspondance française de Guy Patin. Pendant la durée de sa transformation, nous restons bien sûr à leur écoute et continuerons à répondre à leurs sollicitations ; mais ils devront patienter pour constater les effets de leur intervention. Ne cessez donc pas de nous écrire.


28 novembre 2016

  • Addition d’un Manuscrit inédit de Guy Patin contre les consultations charitables de Théophraste Renaudot, conservé par le Collège de France (ms Montaiglon).

  • Progression dans l’édition de la correspondance latine de Guy Patin, et correction qu’elle permet des erreurs et oublis dans la correspondance française ; mise au point de l’interface électronique qui permettra dans quelques mois de faire évoluer la Correspondance française de Guy Patin en Correspondance de Guy Patin.

  • Guy Patin sur les estrades :

    • le mardi 4 octobre 2016 à Moscou, conférence internationale organisée par l’Institut d’Histoire mondiale de l’Académie russe des Sciences et par la Société russe d’Histoire intellectuelle sur le thème Histoire, mémoire, identité : fondements théoriques et recherche pratique

      • Anna Stogova et Loïc Capron, « The Publication of legacy in the Internet: between private initiative and professional knowledge (the example of the project “La Correspondance française de Guy Patin”) » ;

    • le samedi 19 novembre 2016 à Paris, séance de la Société française d’histoire de la médecine consacrée à Guy Patin

      • Loïc Capron, Pourquoi publier en accès libre sur Internet une contribution majeure à l’histoire de la médecine au xviie siècle ? (Histoire des sciences médicales, tome l, 2016, no 4, pages 435‑442),
      • Jacqueline Vons, Guy Patin : une exception parmi les médecins du Collège royal au xviie siècle ? (ibid. pages 443‑454),
      • Philippe Albou, Guy Patin et son martyrologe de l’antimoine (ibid. pages 455‑466),
      • Magdalena Kozluk, La polémique au service d’un régime de santé : le cas de Guy Patin (ibid. pages 467‑476).


5 septembre 2016

  • Important enrichissement des Leçons au Collège de France à l’aide de plusieurs pièces extraites du ms Montaiglon.

  • Poursuite du travail de correction à mesure que nous avançons dans la préparation de la correspondance latine de Guy Patin (transcription, traduction, annotation critique et indexation de 491 lettres recensées à ce jour).


6 juin 2016

  • Très obligeante transmission par Mme Caroline Chevallier, bibliothécaire en charge des manuscrits et de la musique à l’Université d’Uppsala, du lien vers le catalogue de l’Uppsala universitetsbibliotek donnant accès aux copies de dix pièces relatives à Guy Patin et à son fils Charles, ayant appartenu à la collection d’autographes du médecin suédois Erik Waller (1875-1955) ; permettant d’ajouter à notre édition :

  • Addition de 12 lettres de Guy Patin à Johann Caspar Bauhin, datées du 10 février 1633 au 20 mars 1670, dont Mme Monika Studer, bibliothécaire à l’Université de Bâle, nous a très aimablement fourni tous les liens, après que M. Guy Cobolet, directeur de la BIU Santé, en eut découvert l’existence.

  • Grâce aussi aux patientes recherches de M. Cobolet, obtention des copies de 3 lettres autographes en français de Guy Patin à Christiaen Utenbogard, conservées à la Bibliothèque de l’Université de Leyde :

    • les originaux de deux lettres déjà publiées par Brant et insérées dans notre corpus, datées du 10 mars 1661 et du 16 avril 1665 ;
    • une lettre inédite ajoutée à la Correspondance française, datée du 24 octobre 1668.
  • Toujours grâce à M. Cobolet :


2 mai 2016

  • Communication par le Dr Anna Stogova, chercheuse à l’Institut d’Histoire mondiale de l’Académie russe des sciences, d’une lettre latine inédite de Guy Patin, que conserve la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg. Datée du 18 mai 1652, elle est adressée à Christiaen Utenbogard. L’annexe intitulée Une lettre inédite de Guy Patin venue de Russie raconte ses péripéties, et en donne la transcription, la traduction et le commentaire.

  • Rebondissant sur cette splendide découverte, messages circulaires de M. Guy Cobolet, directeur de la BIU Santé, à ses collègues du monde entier pour lancer une recherche extensive de documents inédits concernant Guy Patin ; en particulier de lettres qu’il a écrites ou reçues, rédigées en français ou en latin.

  • Sur le fraternel conseil d’Yves Capron, avocat au Conseil (vÉpître dédicatoire), addition à la Bibliographie de La Cabale des dévots (1902), ouvrage de Raoul Allier (1862-1839), doyen de la Faculté de théologie protestante de Paris, qui apporte un fort précieux éclairage sur le rôle occulte que la Compagnie du Saint-Sacrement (v. note [7], lettre 640) a joué dans les affaires religieuses françaises au temps de Guy Patin.


31 mars 2016


2 mars 2016

  • Communication du Pr Serge Amsellem (Université Pierre et Marie Curie, département de génétique, hôpital Armand-Trousseau, AP‑HP) sur la génétique et la nosologie du situs inversus viscerum dont deux descriptions ont retenu l’attention du monde médical en 1650 (v. note [13], lettre 253) et en 1667 (v. note [1], lettre 245).

  • Communication par le Dr Anna V. Stogova, chercheuse à l’Institut d’Histoire mondiale de l’Académie russe des Sciences, de la copie d’un acte notarié inédit que conserve la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg : reçu par Guy Patin d’une augmentation de gages pour sa charge de professeur royal au titre de l’année 1666, que lui versait Étienne Jehannot de Bartillat, garde du Trésor royal (v.  les Leçons au Collège de France).

  • Envoi par Mme Juliette Jestaz, conservatrice à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, d’une copie de l’affiche annonçant la leçon inaugurale de Guy Patin au Collège de France, le 1er mars 1655 ; le texte en est transcrit et traduit dans la note [25], lettre 392.

  • Corrections des entrées d’index et des notes concernant trois familles médicales : les Petit de Paris (Guillaume l’aîné et le fils), les Torrini de Turin (Giulio et Bartolomeo, père et fils) et les frères Wepfer (Johann Jakob et Johann) de Schaffhouse.

  • Poursuite du travail sur l’aération et l’enrichissement des notes.


26 janvier 2016

  • Insertion des précisions généalogiques que M. Emmanuel Clause nous a fournies le 3 septembre 2015, permettant d’établir l’identité des deux beaux-frères de Guy Patin et de préciser son lien exact de lointaine parenté par alliance avec les Miron (v. note [9], lettre 10).

  • Éclaircissements tirés de la Bibliothèque des auteurs de Bourgogne, par l’abbé Philibert Papillon (1745, vBibliographie) sur les descendances de Hugues de Salins (v. note [5], lettre 789) et de Claude i de Saumaise (avec identification de celui de ses fils qui portait le titre de sieur de Saint-Loup comme étant Claude ii, et non Louis).

  • Poursuite du travail sur l’aération et l’enrichissement des notes.


3 janvier 2016


13 octobre 2015 (Guy Patin sur les estrades)

  • À l’École nationale des chartes (65, rue de Richelieu, Paris 2e, salle Léopold Delisle, 17 h), dans le cycle Du rare à l’unique, conférence de Loïc Capron sur la Bibliomanie de Guy Patin (1601‑1672).

  • Illustrations de la présentation (avec la galerie complète des cinq portraits qu’on connaît de Guy Patin).

  • Enregistrement vidéo en accès libre sur le site de l’École des chartes.


15 septembre 2015

  • Mise en ligne d’une nouvelle annexe, Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643) : texte latin intégral de la quodlibétaire et de sa dédicace, traduit, annoté et commenté ; c’est la thèse qui a le plus contribué au renom de son auteur en Europe, Estne totus homo a natura morbus ? [Par nature, l’homme n’est-il pas tout entier maladie ?].

  • Révision de la Bibliographie et des Choix éditoriaux.

  • Insertion de nombreux liens dans les notes de fin pour accéder directement aux ouvrages figurant dans les bibliothèques numériques (Gallica, Medic@, Internet Archive, etc.).

  • Mise en œuvre d’une « aération » systématique des notes de fin pour en faciliter la lecture : sauts de paragraphe, retrait à droite des citations, remise en forme des notules ({a}, {b}, {c}, etc.).

  • Insertion d’entrées d’index et révision des notes concernant le litige entre la Sorbonne et les jésuites de 1643-1644.

  • Correspondance de M. Benoît Faure-Jarrosson, président de la Société d’Histoire de Lyon, fournissant de très utiles précisions sur quelques personnages lyonnais (v. notes : [38], lettre 113 pour les frères Van Schore ; [13], lettre 203 pour les de Rhodes ; [2], lettre 602 pour René Langlois ; et [10], lettre 717 pour Jacques Charreton de La Terrière).

  • Correspondance de Mme Marie Capel, assistante diplômée à la Faculté des lettres de Lausanne, fournissant la référence à un ouvrage d’Émile Roy qui corrobore le lien de parenté entre Charles Sorel et Marie Sorel, première épouse de Claude ii Belin (v. note [2], lettre 74) ; avec ce compliment qui nous est allé droit au cœur :

    « Votre travail me semble dans tous les cas représenter une contribution absolument majeure pour la recherche en xviie siècle à l’heure actuelle. Guy Patin est une figure centrale de la vie parisienne : n’importe quel chercheur est obligé de passer par sa correspondance ; et jusqu’à présent, il fallait vraiment avoir trois ans devant soi et beaucoup d’énergie, ainsi qu’un grand sens du sacrifice, pour aller lire chaque lettre dans l’espoir de trouver un maigre indice sur un contemporain, une publication, un débat public, etc. Depuis votre mise en ligne, la recherche plein texte change du tout au tout notre rapport à ces documents. C’est, en vérité, le prodige dont tous rêvaient, mais qui semblait assez inespéré. »


27 mai 2015

  • Révision de l’index : correction d’entrées fautives, suppression de 327 entrées redondantes (créées en vue d’une édition imprimée, mais inutiles dans une édition électronique).


26 avril 2015

  • Correspondance du Dr Philippe Albou, secrétaire général de la Société française d’histoire de la médecine, procurant une courte lettre à Charles Spon qui a été imprimée en 1725, mais que notre édition avait omise ; insertion de cette lettre en post-scriptum de la lettre à Charles Spon datée du 28 octobre 1663.

  • Dans les notes alphabétiques qui sont en tête de chaque lettre (ou post-scriptum), insertion de 523 liens vers les bibliothèques numériques Gallica de la BnF et Medic@ de la BIU Santé, donnant accès à la reproduction du manuscrit original chaque fois qu’elle est disponible.

  • Révision du Glossaire et des textes en plusieurs colonnes.

  • Mise en ligne du présent Journal de bord (Actualité du site).


9 avril 2015

  • Correspondance de M. Baptiste Étienne, étudiant en thèse d’histoire pour les universités de Caen et de Rouen, fournissant des précisions biographiques originales sur Jacques Le Cornier de Sainte-Hélène, conseiller au parlement de Rouen, ajoutées dans la note [19] de la lettre à André Falconet du 24 octobre 1662.


22 mars 2015


4 mars 2015

  • Mise en ligne de la Correspondance française de Guy Patin sur le site de la BIU Santé, dans la rubrique Éditions critiques.



Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Actualité du site

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=7008

(Consulté le 26.09.2020)