À Charles Spon, le 21 avril 1655
Note [22]

V. notes [19] et [21], lettre 146, et [2], lettre 164, pour les ouvrages de David Blondel sur la papesse Jeanne (v. notes [45] et [46] du Naudæana 4), sur la primauté de l’Église, et sur les sibylles.

Son livre contre les nombreux ouvrages généalogiques adulateurs de Jean-Jacques Chifflet (v. note [18], lettre 104), médecin de Besançon au service des gouvernants espagnols des Pays-Bas, s’intitulait : Genealogiæ Francicæ plenior assertio, vindiciarum Hispanicarum, novorum luminum, lampadum historicarum et commentorum libellis : Lotharingia masculina ; Alsatia vindicata ; Stemma Austriacum ; de pace cum Francis ineunda Consilium ; de ampulla Remensi Disquisitio ; et Tenneurius expensus, a Ioanne Iacobo Chiffletio inscriptis, ab eoque in francici nominis iniuriam editis… [Protestation plus complète de la généalogie française, contre des libelles de revendications hispaniques, de lumières nouvelles, de flambeaux historiques et de commentaires écrits par Jean-Jacques Chifflet, qu’il a édités pour souiller le renom français : La Lotharingie masculine, L’Alsace revendiquée, Généalogie autrichienne, Conseil sur la paix qui doit être entreprise avec les Français, Recherche sur l’ampoule de Reims, et Tenneurius puni…] (Amsterdam, Jan Blaeu, 1654, 2 volumes in‑fo).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 avril 1655. Note 22

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0399&cln=22

(Consulté le 16.05.2021)

Licence Creative Commons