Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-7, note 93.
Note [93]

Pour principale source secondaire de son article, le Moréri cite le :

Emundi Figrelii de Statuis illustrium Romanorum. Livre singularis.

[Livre particulier d’Emundus Figrelius {a} sur les Statues des illustres Romains]. {b}

Dans une autre formulation que celle du Moréri, on y lit (début du chapitre vii, page 54) :

Unde tot ornamenta habuerunt Romani, hoc loco breviter quoque indicandum est ; Et quidem certum est magna copia in Italia factas statuas fuisse. Cassiodor. Var. vii. 15. Has primum Thusci in Italia invenisse referuntur, quas amplexa posteritas, pene parem populum urbi dedit, quam Natura procreavit.

[Les Romains ont eu tant d’ornements qu’il me faut ici en dire un mot. Il est bien certain qu’une grande quantité de statues ont été sculptées en Italie ; Cassiodore (Diverses, livre vii, chapitre xv) : {c} « Les Étrusques en furent, dit-on, les premiers inventeurs, et leur postérité cumulée en a garni Rome d’un peuple presque égal à celui que la nature a engendré].


  1. Emundus Figrelius (1622-1675) professa l’histoire à l’Université d’Uppsala puis fut, sous le nom d’Emund Gripenhielm, bibliothécaire chancelier de la cour de Charles xi, roi de Suède (v. note [16], lettre 603), dont il avait été le précepteur.

  2. Stockholm, Johannes Janssonius, 1656, in‑8o de 327 pages.

  3. Cassiodori Opera omnia [Œuvres complètes de Cassiodore] (Paris, 1588, v. notule {b}, note [16] du Patiniana I‑2), Formula ad Præfectum Urbis de architceto faciendo [Édit au préfet de Rome pour nommer un architecte], bas de la page 113 vo.

V. notes :

Figures légendaires romaines de la fin du vie s. av. J.‑C., Horatius Coclès a défendu la ville contre les Étrusques, et le consul Lucius Junius Brutus fut le fondateur de sa République, à la suite du scandale que Sextus, prince du sang royal, provoqua en violant Lucrèce (v. notes [89] supra, et [101] infra).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-7, note 93.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8220&cln=93

(Consulté le 25/07/2024)

Licence Creative Commons