À Charles Spon, le 7 janvier 1661
Note [1]

Je n’ai pas trouvé d’Épitres latines de Grotius imprimées à cette époque.

V. notes : [2], lettre 657, pour les Lettres des arminiens ; [2], lettre 657, pour les Lettres d’hommes érudits ; et [20], lettre 352, pour les Origines de la langue latine de Gerardus Johannes Vossius./p>

Le Cicéron est : M. Tulii Ciceronis Opera omnia, cum Gruteri et selectis variorum notis et indicibus locupletissimis, accurante C. Schrevelio [Œuvres complètes de M. Tullius Cicero, avec les notes choisies de Janus Grüter et de divers auteurs, et de très riches index ; éditées par les soins de Cornelius Schrevelius (v. note [18], lettre 345)] (Amsterdam, Louis et Daniel Elsevier, et Leyde, Franciscus Hackius, 1661, in‑4o de 1339 pages sans les index).

La lettre de Guy Patin à Charles Spon datée du 30 novembre 1660 est aujourd’hui perdue.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 janvier 1661. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0662&cln=1

(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons