À Charles Spon, le 15 décembre 1660
Note [2]

« à cause de la division que la controverse des arminiens {a} avait engendrée. Vive et vale, avec votre très douce et le très cher Falconet. »

Les ouvrages précédemment cités par Guy Patin étaient :

  • probablement (mais la parution n’était pas récente), de David Pareus, {b} Oratio chronologica altera de quæstione : Utrum Chronologia integra ab Adamo ad Christum ex sola Historia sacra haberi possit ? Synopsin totius Chronologiæ sacræ exactissimam complectens…,

    [Second discours historique sur la question : Une chronologie intégrale, depuis Adam jusqu’au Christ, pourrait-elle être tirée de la seule Histoire sacrée ? Contenant un synopsis très exact de toute la Chronologie sacrée…] ; {c}

  • Gisberti Voetii Theologiæ in Acad. Ultrajectina Professoris. Selectarum Disputationum Theologicarum, Pars Tertia,

    [Troisième partie des discussions théologiques de Gisbertus Voetius Voet, professeur de thélogie en l’Université d’Utrecht] ; {d}

  • Præstantium ac Eruditorum Virorum Epistolæ Ecclesiasticæ et Theologicæ varii argumenti, inter quas eminent eæ quæ a Iac. Arminio, Conr. Vorstio, Sim. Episcopio, Hug. Grotio, Casp. Barlæo conscriptæ sunt,

    [Lettres ecclésiastiques et théologiques d’hommes éminents et érudits sur divers sujets, parmi lesquelles se distinguent celles que Jacobus Arminius, Conrad Vorst, {e} Simon Episcopius, {f} Hugo Grotius, {g} Caspar van Baerle {h} ont écrites]. {i}


    1. V. note [7], lettre 100.

    2. David Pareus (Wängler, 1548-1622) philologue et controversiste allemand, était le père de Johann Philipp (v. note [17], lettre 248).

    3. Leyde, Louis Elsevier, 1607, in‑4o de 5 feuilles ; thèse soutenue devant l’Academia Palatina d’Aix-la-Chapelle.

    4. Utrecht, Johannes a Waesberge, 1659, in‑4o de 1 418 pages ; cet ouvrage de Gisbertus Voetius (v. note [8], lettre 534) a été composé de cinq parties, dont la dernière fut publiée en 1669.

    5. Jacobus Arminius (Harmensen), le fondateur des arminiens, eut Conrad Vorst pour successeur à Leyde (v. note [13] du Grotiana 2).

    6. V. notule {g}, note [2], lettre 693.

    7. V. note [2], lettre 53.

    8. V. note [71], lettre 150.

    9. Amsterdam, Henricus Dendrinus, 1660, in‑8o de 961 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 15 décembre 1660. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0657&cln=2

(Consulté le 08.02.2023)

Licence Creative Commons