Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 1
Note [3]

Il ne s’agissait pas ici du pape Grégoire xiii (1572-1585, v. notes [2], lettre 430), comme imprimé dans le Naudæana, mais de Grégoire xv (Alessandro Ludovisi), élu en février 1621, mort le 8 juillet 1623.

En 1622, pendant la première phase de la guerre de Trente ans, Johan t’Serclaes van Tilly, général en chef de la Ligue catholique impériale, avait pris et ravagé Heidelberg, dont l’Université (v. note [31], lettre 342) abritait la très riche Bibliothèque palatine. Maximilien ier, duc électeur de Bavière (v. note [54], lettre 150), dut céder à la volonté du pape, qui commanda le transfert de la plus belle partie de ses collections au Vatican, confiant à Leo Allatius le soin de leur transfert. Portées par un convoi de 200 mules, les 184 caisses, contenant 3 500 manuscrits et 12 000 ouvrages imprimés, étaient arrivés à Rome en août 1623, mais Grégoire xv venait alors de mourir et Urbain viii (v. note [19], lettre 34) lui avait succédé le 6 août. Allatius eut l’indélicatesse de garder pour lui une douzaine des précieuses caisses qui avaient été remises à sa garde.

V. note [14], lettre 79, pour Scioppius.


Additions et remarques du P. de Vitry
(1702-1703, v. note [12] des Préfaces), pages 135‑136 :

« II. On dit que Grégoire xiii envoya Allatius en Allemagne, etc., il fallait dire Grégoire xv. Le Ghilini se trompe aussi quand il dit que ce fut Urbain viii qui l’y envoya. {a}

III. Nous ajouterons enfin à ce que l’on rapporte ici d’Allatius qu’Alexandre vii le nomma garde de la Bibliothèque du Vatican après la mort d’Holstenius, {b} et qu’il mourut à Rome, âgé d’environ 83 ans, en 1669 ou, selon d’autres, en 1670. Je ne sais si on ne devrait point préférer le premier sentiment : Lambecius, dont le témoignage me paraît décisif en cette occasion, dit expressément dans le iie tome de la Bibliothèque de Vienne, imprimée et cette même année 1669, Leo Allatius avunculi mei Lucæ Holstenii in Præfectura Bibliothecæ Vaticanæ successor, qui hoc anno 1669 obiit. » {c}


  1. Girolamo Ghilini (1589-1668), prêtre et historien italien : Teatro d’huommi letterati [Théâtre des hommes de lettre] (Venise, Guerigli, 1647, in‑4o), article sur Leone Allazio, tome second, pages 173‑175. V. note [19], lettre 340, pour le pape Urbain viii (1623 à 1644).

  2. V. notes [3], lettre 399, pour le pape Alexandre vii (1655-1667), [22], lettre 318, pour la Bibliothèque vaticane, et [2], lettre 593, pour Lucas Holstenius.

  3. Petri Lambecii Hamburgensis, Sacræ Cæsareæ Maiestatis Consilarii, Historiographi ac Bibliothecarii, Commentariorum de Augustissima Bibliotheca Cæsarea Vindobonensi Liber secundus.

    [Deuxième livre des commentaires de Peter Lambeck, natif de Hambourg, {i} conseiller, historiographe et bibliothécaire de Sa Sainte Majesté impériale, sur la très auguste Bibliothèque impériale de Vienne]. {ii}

    Page 861, note marginale 1 :

    « Leo Allatius, successeur de mon oncle maternel Lucas Holstenius à la direction de la Bibliothèque vaticane, mourut en cette année 1669. »

    1. En 1628, mort en 1680.

    2. Vienne, Matthæus Cosmerovius, 1669, in‑4o illustré de 1 012 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 1. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8192&cln=3

(Consulté le 28.01.2023)

Licence Creative Commons