Une réflexion sur « Andre-Frogerais »

  1. Bonjour, monsieur Frogerais,
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt, et d’émotion, les articles vous concernant. Me retournant sur mon passé, j’ai maintenant l’impression d’avoir vécu une épopée.
    Le monde a tellement changé depuis l’époque de la 2 B alternative à 7 poinçons de diamètre 9 mm et la rotative à rotor interchangeable à laquelle vous vous référez, et que je n’ai pas eu l’occasion de connaître, mais dont la conception avait germé dans votre esprit après une de nos conversations !
    Vous souvenez-vous de cet impromptu à Bologne où vous aviez changé votre plan de vol depuis Alger pour Paris dans le but de nous rencontrer chez IMA, histoire de nous faire valoir les mérites de la C60 dont la conception, la réalisation et les performances nous avaient alors enthousiasmés ?
    Que de souvenirs en commun ? Que d’émotion à les évoquer ! Je ne voulais pas perdre l’occasion qui m’est donnée ici de vous saluer au crépuscule de ma vie, en vous souhaitant une longue et agréable retraite.
    Michel Dietsch 16 rue Parmentier 92600 Asnières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.