Stand HAL et Open Access à la Faculté de Pharmacie du 19 au 21 novembre

La BU de Pharmacie tiendra un stand à destination des enseignants chercheurs et doctorants,  du 19 au 21 novembre entre 12h et 14h dans le Hall d’honneur de la faculté de Pharmacie. L’objectif de ces rencontres consiste à faire connaître la plateforme HAL et plus largement les enjeux de l’Open Access.

La plateforme HAL

Développée et maintenue par le CCSD, unité mixte de service du CNRS, l’archive ouverte HAL permet de déposer vos travaux scientifiques et de les rendre visibles auprès de la communauté scientifique mondiale.

La plateforme Hal autorise le dépôt d’une grande variété de travaux  parmi lesquels les articles en pré-print, post-print et quand l’éditeur le permet, les articles en PDF.  Vous pouvez également déposer vos chapitres d’ouvrage, communications de congrès, posters,  compte-rendus, rapports, etc.

HAL facilite la saisie des références en générant les données des références bibliographiques. Vous pouvez par exemple soumettre un PDF ou un DOI (identifiant d’article).

Elle offre un accès pérenne aux documents déposés, ce qui assure une meilleure visibilité des travaux. Une fois cités, on les retrouve très facilement.

Enfin, la plateforme propose une connexion au répertoire Sherpa/Roméo et de connaître les éditeurs autorisant le dépôt du PDF édité.

Déposer dans HAL
Illustration de Magalie Le Gall sous licence CC BY-NC-SA

Un contexte favorable à l’Open Access et l’Open science

En France, depuis la loi pour une République numérique d’octobre 2016, les chercheurs ont le droit de déposer les articles parus dans une revue sur une archive ouverte, 6 mois après la publication dans le domaine des sciences, de la technique et de la médecine.

En 2018, le plan national pour la Science ouverte du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche propose 3 axes. Ils visent à inscrire la recherche française dans le mouvement international d’ouverture des données et de la transparence de l’action publique:

  • généraliser l’accès ouvert aux publications,
  • structurer et ouvrir l’accès aux données de la recherche,
  • s’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale,

En Europe, la même année, une dizaine d’agences de financement de la recherche ont lancé un plan d’action en faveur de la science ouverte : le Plan S.  Son objectif est de rendre accessible à tous les travaux scientifiques de la recherche financée sur fonds publics.

Pourquoi déposer ?

  • pour l’impact et la visibilité scientifique : les publications déposées dans les archives ouvertes et particulièrement dans HAL sont largement référencées par les moteurs de recherche et plusieurs études remontent un impact sensible sur la citation ;
  • l’archivage offre une preuve d’antériorité avec le chronodatage des documents au moment du dépôt ;
  • rendre la recherche plus transparente: les dépôts en archive ouverte permettent de rendre compte des étapes de la recherche scientifique, de construire une science cumulative et donc plus riche ;
  • offrir une alternative à la privatisation de la recherche par les éditeurs ;
Pourquoi déposer?
Illustration de Magalie Le Gall

De nombreux chercheurs dans les laboratoires de pharmacie ont franchi le pas. Vous trouverez quelques exemples des publications déposées en 2019 dans le fichier joint!

Ils ont déposé leur texte intégral dans HAL en 2019

Le stand organisé par les bibliothécaires de la BU de Pharmacie sera l’occasion de proposer quelques démonstrations autour de HAL  et d’échanger plus largement sur les enjeux de l’Open Access

D’autres évènements relatifs à l’Open Acces dans les BU de Paris Descartes

Crédits illustrations: Magalie Le Gall

Escape game et permanences HAL du 19 au 21 novembre

Du 19 au 21 novembre, autour du thème de l’information scientifique et de la science ouverte, les bibliothèques de l’université Paris Descartes  proposent un escape game et  des permanences sur l’archive ouverte HAL :

  • Escape Game – 19 et 20 novembre (Campus Saint-Germain-des-Prés)

Participez à l’escape game « La Science à cœur ouvert« . Cet escape game, proposé par la Direction des Bibliothèques et le service d’innovation pédagogique Agir, est animé par des spécialistes de l’information scientifique et de l’innovation pédagogique. Il vous permettra notamment d’aborder de manière décalée et ludique les coulisses de l’information scientifique et les enjeux de l’accès à la littérature scientifique.

Dans cet escape game, l’accès à l’information scientifique va vous permettre de sauver une vie. Mais attention aux pièges ! Membre d’une équipe de médecins, vous êtes contactés par un chirurgien qui a besoin d’une information cruciale pour pouvoir opérer. Vous avez une heure pour résoudre les énigmes qui s’offriront à vous (ou pas) et vous échapper.

Escape game ouvert aux enseignants, chercheurs, enseignants-chercheurs, et étudiants de toutes les disciplines, sur réservation.

  • Permanences HAL – 19, 20 et 21 novembre (Faculté de Pharmacie)

Enseignants, chercheurs, doctorants : venez rencontrer les bibliothécaires de la BIU Santé-pharmacie pour découvrir l’archive ouverte HAL et les modalités de dépôt (archive pluridisciplinaire destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses).  Ces rencontres seront également l’occasion d’échanger sur les enjeux de l’Open Access.

En savoir plus

Enquête sur les pratiques de publication scientifique et d’Open Access

Le consortium Couperin lance une enquête auprès des chercheurs et enseignants-chercheurs des établissements de l’ESR membres de Couperin, sur leurs pratiques de publication scientifique et d’Open Access.

Accès à l’enquête

Cette enquête est menée dans le cadre du Plan national pour la science ouverte annoncé en juillet 2018, qui vise à généraliser l’accès ouvert aux publications et aux données issues des recherches financées sur fonds publics. Le plan français s’inscrit dans une dynamique européenne, avec le lancement en septembre 2018 du Plan S, porté notamment par Science Europe, et qui vise également à rendre disponibles en libre accès les publications des chercheurs dès 2020. Cette évolution a un impact direct sur le monde de l’édition scientifique et les critères d’évaluation.

Anonyme, l’enquête comprend quatre parties :
-A. la pratique dans les publications académiques,
-B. l’expérience des archives ouvertes,
-C. l’expérience des preprints,
-D. la perception des critères d’évaluation.

L’enquête sera clôturée le 8 mars 2019 et les résultats feront l’objet d’un rapport qui sera mis en ligne sur le site de Couperin.org, le site Open Access France, et sur celui d’Ouvrir la science du Comité de la Science Ouverte, chargé de la mise en œuvre du «Plan national pour la science ouverte».

L’enquête prend moins de 15 minutes, n’hésitez pas à faire circuler cette annonce à vos collègues.

Merci d’avance pour votre participation.

Open Access Café le 25/10 au pôle Pharmacie

La 11e édition de la semaine internationale du Libre accès aura lieu cette année du 22 au 28 octobre 2018.

Le thème de l’édition 2018 est : “Designing Equitable Foundations for Open Knowledge.”

«Cet événement mondial permet à la communauté scientifique d’en savoir plus sur les bénéfices du libre accès, de partager ses connaissances et ses expériences entre collègues, et de contribuer à la promotion du libre accès.»

Dans ce cadre, le pôle Pharmacie (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris) vous propose une rencontre informelle le jeudi 25 octobre 2018, de 12h30 à 14h (salle Houël, à droite au rez-de-chaussée, entrée libre, café et badges offerts comme tous les ans).

Les bibliothécaires du pôle Pharmacie de la BIU Santé vous parleront rapidement des enjeux de l’Open Access et répondront aux questions que vous vous posez :

Open lock / Jisc and Matt Lincoln / CC BY-NC-ND

– Qu’est-ce que l’Open Access, quel intérêt pour les chercheurs ?

– Où et comment déposer ses publications ?

– Gérer son identité numérique, pour quoi faire ?

… et à toutes vos autres interrogations, qu’elles concernent l’OA ou non ! Problèmes d’accès aux ressources électroniques, recherches documentaires, etc.

Venez avec vos articles sur une clef USB, nous vous aiderons à leur rendre leur liberté.

À retrouver également en ligne, le documentaire de 2014 «The Internet’s Own Boy: The Story of Aaron Swartz», de Brian Knappenberger. Il retrace la vie et les actions d’Aaron Swartz, militant de l’Internet libre, mort en 2013.

En savoir plus

Open Access Café à la BIU Santé
Dans le cadre de l'OA Week 2018, échanges autour de l'Open Access avec les chercheurs de la faculté de Pharmacie de Paris.
Debut: 10/25/2018 12:30 pm
4, avenue de l'Observatoire
Paris, Île-de-France
75006
FR

Fin de la négociation avec Springer: rupture des accès au 1er avril

Après un an de négociations entre l’éditeur Springer et le consortium Couperin.org pour les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche, aucun accord n’a pu être trouvé.

L’éditeur a refusé de prendre en compte les demandes de Couperin de baisse des tarifs pour accéder au bouquet des revues, restant sur sa dernière proposition. Alors que la part d’articles en accès libre augmente dans les revues Springer, l’éditeur impose encore des augmentations de prix (même si elles sont limitées) à ses clients.

Devant cette impasse, Couperin, avec l’accord de ses membres, a arrêté les négociations avec Springer. Voir le communiqué de presse de Couperin.org

La BIU Santé soutient Couperin et ne renouvelle pas son contrat avec Springer en 2018. Les institutions françaises d’enseignement et de recherche suivent ce mouvement, y compris le CNRS.

En conséquence, l’éditeur a annoncé la coupure des accès aux articles 2018 au 1er avril 2018 sur la plateforme Springerlink.

Pour rappel, resteront accessibles :

– les titres acquis en licence nationale des origines à 2014.

– les titres souscrits par la BIU Santé des origines à 2017 ​(voir la liste des titres).

Pour toute information complémentaire, l’équipe de la BIU Santé est à votre disposition: perio-med@biusante.parisdescartes.fr et perio-pharma@biusante.parisdescartes.fr

Répondez à l’enquête #AccLiMed18 ! (accès à la littérature médicale)

Vous êtes étudiant en médecine ou médecin exerçant en France ? Et vous peinez parfois à accéder aux articles dont vous avez besoin ? C’est le moment de le dire en répondant à l’enquête #AccLiMed18 (Accès à la Littérature Médicale) !

Mis en place par la Fédération Francophone de Médecine Polyvalente (FFMP) avec l’aide de la BIU Santé, ce sondage très rapide se remplit en une à deux minutes (les réponses sont anonymes).

Diffusez l’information auprès de vos collègues : plus les réponses seront nombreuses et plus les résultats (qui seront rendus publics) seront significatifs.

Grâce à cet état des lieux, nous pourrons, en fonction de votre situation, tenter d’améliorer vos accès à la littérature médicale.

Merci d’avance pour le temps que vous prendrez à y répondre ! Pour participer à l’enquête, c’est ici !

Dans les mois qui viennent, plusieurs enquêtes flash du même type seront lancées sur des sujets approchants :

  • Base de données : accès et utilisation
  • Anglais : frein ou non à la recherche documentaire ?
  • Logiciel de bibliographie: connaissez-vous ? En utilisez-vous ? Voulez-vous être formé ?
  • Veille documentaire : en faites-vous une ? Qu’utilisez-vous ?

Ludovic Héry, membre de la commission recherche de la FFMP

Revues Springer : interruption de l’abonnement en 2018

La négociation nationale entre l’éditeur Springer Nature et le consortium Couperin.org (rassemblant les établissements d’enseignement supérieur et de recherche) pour les revues Springer (1080 titres) n’a pas abouti pour l’année 2018.

Alors que de plus en plus d’articles sont publiés en Open Access dans les revues hybrides Springer, l’éditeur demande une augmentation tarifaire.

Pour sortir de cette spirale inflationniste qui se prolonge depuis plus d’une décennie, Couperin.org a reçu mandat de la part de ses membres, y compris le CNRS, pour continuer la négociation en 2018 et obtenir une baisse tarifaire. Cela s’inscrit dans une démarche internationale de rupture des accords traditionnels, par exemple à l’Université de Montréal.

La BIU Santé soutient entièrement le consortium Couperin.org dans son action.

L’abonnement liant la BIU Santé à l’éditeur Springer Nature est de ce fait terminé au 31 décembre 2017 et ne reprendra que lorsqu’un accord national sera trouvé.

En conséquence, à partir du 1er janvier 2018, l’accès pourra être interrompu à un certain nombre d’articles des revues Springer.

En détail, resteront accessibles:

– les titres acquis en licence nationale des origines à 2014.

– les titres souscrits par la BIU Santé des origines à 2017 ​(voir la liste des titres).

Les articles publiés à partir de 2018 sur la plateforme SpringerLink ne seront accessibles qu’à partir de voies alternatives : dépôts de preprints institutionnels, réseaux sociaux académiques, etc.

Nous vous tiendrons informés de la suite de la négociation début 2018.

En attendant l’équipe de la BIU Santé est à votre disposition pour toute question et information complémentaire: perio-med@biusante.parisdescartes.fr et perio-pharma@biusante.parisdescartes.fr

En savoir plus

Difficiles négociations entre la recherche française et Springer (The Sound of Science)

Point d’actualité sur les négociations de Couperin avec Springer

Réforme de la Directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique

Dans une lettre ouverte aux membres de la Commission des affaires juridiques du Parlement européen, l’association SPARC Europe et les principales associations européennes du domaine de l’enseignement et de la recherche mettent en garde contre les risques de dérives de la directive «Copyright». Elles souhaitent un engagement ferme de l’Union en faveur de l’Open Science et de l’Open Access.

S’associent pleinement à cette démarche :

  • Le consortium Couperin.org,
  • la Conférence des Présidents d’Universités (CPU),
  • la Conférence des Grandes Écoles (CGE),
  • la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI),
  • l’Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation (ADBU),
  • l’association des responsables IST des organismes de recherche (EPRIST),
  • le Centre national de la recherche scientifique (CNRS),
  • l’Institut national de la recherche agronomique (INRA),
  • l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA),
  • l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR),
  • le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD),
  • l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD),
  • l’Institut national d’études démographiques (INED)
  • l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA)

Le communiqué commun «Réforme de la Directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique : nous partageons et soutenons les mises en garde des principales associations européennes de l’enseignement et de la recherche» marque la volonté des signataires de voir la nouvelle directive sur le droit d’auteur s’inscrire dans une orientation permettant aux communautés de l’enseignement supérieur et de la recherche d’accomplir pleinement leur mission de recherche et d’enseignement, en développant pleinement les potentialités du numérique, en s’orientant résolument vers l’Open Science, au sein d’un cadre juridique équilibré, sans régression ni entrave au-delà de ce qui est nécessaire.

Vous trouverez le communiqué complet sur le site Couperin

Open Access Café le 23/10 au pôle Pharmacie

La 10e édition de la semaine internationale du Libre accès aura lieu cette année du 23 au 29 octobre 2017.

Le thème de l’édition 2017 est : “Open in order to…

« Cet événement mondial permet à la communauté scientifique d’en savoir plus sur les bénéfices du libre accès, de partager ses connaissances et ses expériences entre collègues, et de contribuer à la promotion du libre accès. » En France, la manifestation est coordonnée par le consortium Couperin, en partenariat avec les URFIST.

Dans ce cadre, le pôle Pharmacie (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris) vous propose une rencontre informelle le lundi 23 octobre 2017, de 12h à 14h (salle Houël, à droite au rez-de-chaussée, entrée libre, café et badges offerts comme tous les ans).

Les bibliothécaires du pôle Pharmacie de la BIU Santé vous parleront rapidement des enjeux de l’Open Access et répondront aux questions que vous vous posez :

Open lock / Jisc and Matt Lincoln / CC BY-NC-ND

– Qu’est-ce que l’Open Access, quel intérêt pour les chercheurs ?

– Où et comment déposer ses publications ?

– Gérer son identité numérique, pour quoi faire ?

… et à toutes vos autres interrogations, qu’elles concernent l’OA ou non ! Problèmes d’accès aux ressources électroniques, recherches documentaires, etc.

Venez avec vos articles sur une clef USB, nous vous aiderons à leur rendre leur liberté.

Dans la salle Houel sera également projeté à 12h le documentaire de 2014 «The Internet’s Own Boy: The Story of Aaron Swartz», de Brian Knappenberger. Il retrace la vie et les actions d’Aaron Swartz, militant de l’Internet libre, mort en 2013.

Pour ceux qui ne pourront pas venir, ce documentaire est consultable librement en ligne :

En savoir plus

Open Access Café à la BIU Santé
Dans le cadre de l'OA Week 2017, échanges autour de l'Open Access avec les chercheurs de la faculté de Pharmacie de Paris.
Debut: 10/23/2017 12:00 pm
4, avenue de l'Observatoire
Paris, Île-de-France
75006
FR

Unpaywall et le libre accès à la BIU Santé

Avez-vous déjà entendu parler d’Unpaywall ? Cette extension pour navigateurs fait le buzz depuis début avril, date de son lancement officiel. Les revues scientifiques prestigieuses en parlent également, comme Nature, dans la rubrique Toolbox de son site.

Cette extension gratuite est à installer dans votre navigateur Chrome ou Firefox. Elle a d’ailleurs été téléchargée sur tous les postes publics de la BIU Santé, où vous pourrez bénéficier de ses services.

Comment ça marche ?

Unpaywall se révèle utile quand on se heurte à un… Paywall (d’où son nom). C’est-à-dire quand un éditeur vous demande de payer pour accéder à un article scientifique. Ce qui arrive aussi parfois à la BIU Santé malgré les milliers d’abonnements achetés à grands frais chaque année.

Sur la page d’un article payant, Unpaywall cherchera automatiquement une version gratuite du document. Si une telle version existe, un bouton vert apparaîtra à droite. Il suffira alors de cliquer dessus pour accéder à l’article gratuit – comme dans l’exemple ci-dessous :

Pour parvenir à cet exploit, Unpaywall se base sur le DOI des articles. Cet identifiant est alors cherché dans toute une liste de réservoirs légaux du type PubMed Central, DOAJ, Crossref 90 millions de documents seraient actuellement référencés par ce système. Rien à voir avec le piratage (et Sci-Hub, pour ne pas le nommer), il s’agit de versions libres d’articles parfois payants. Et aucune information personnelle ne vous sera demandée en échange.

Il est possible de personnaliser quelque peu l’extension : par exemple en lui demandant de distinguer les articles en Green Open Access (qu’elle affichera avec une icône… verte !) et les articles en Gold Open Access (icône jaune).

Unpaywall est développé par Impactstory. Un site Web financé par la National Science Foundation et la Alfred P. Sloan Foundation.

Il n’y a pas qu’Unpaywall dans la vie…

Cette extension rejoint d’autres projets du même type, dont la BIU Santé vous avait déjà parlé :

N’oubliez pas que la BIU Santé vous propose aussi une page spécifique sur la recherche d’articles en libre accès, ainsi que des informations sur l’Open Access.

Google Scholar propose également sa propre extension pour chercher des contenus académiques. Mais les résultats trouvés ne seront pas forcément légaux, puisque GS donne également des liens sur ResearchGate ou Academia. En effet certains chercheurs y téléchargent parfois des articles qu’ils n’ont pas encore le droit de déposer. Une option à cocher dans les préférences d’Unpaywall permet de désactiver la recherche sur ces sites. Les résultats sont alors moins nombreux, mais légaux, à vous de voir !

Open Access, réseaux sociaux et éditeurs

À noter que la plateforme Academia fait en ce moment l’objet d’une bien mauvaise presse. Elle commence en effet à faire payer ses utilisateurs pour accéder aux fonctions de recherche avancée – dans le texte intégral des articles. Articles qui ont été déposés gratuitement par leurs auteurs. Pas vraiment une surprise, mais qui confirme le regard critique à garder sur les réseaux sociaux académiques – outils commerciaux, qui peinent à trouver un modèle économique viable. Autant de soucis que vous n’aurez pas avec une archive ouverte institutionnelle du type HAL. Pour mémoire, revoir cet excellent comparatif entre les deux systèmes.

De leur côté, les éditeurs tentent de reprendre la main en contrôlant comme ils le peuvent le partage des articles publiés dans leurs revues (sujet également abordé sur le site Nature).

En savoir plus

Le site de l’extension Unpaywall et sa Foire Aux Questions (en anglais)

La page du site BIU Santé pour trouver des articles en libre accès

La page BIU Santé sur l’Open Access

How a Browser Extension Could Shake Up Academic Publishing (en anglais)