À Charles Spon, le 8 septembre 1654

Note [3]

« que Joseph Scaliger appelait bons compagnons issus du pétrin de Loyola. » L’expression de pistrino Loyolæ se trouve deux fois dans les lettres latines de Scaliger.


  1. V. note [16], lettre 407.

  2. V. note [14], lettre 79, pour Caspar Schoppe.

  3. Le Plaute de Taubmann est dédié Opt. max. Reipublicæ litterariæ triumviris [Aux trois hommes les meilleurs et les plus grands de la République des lettres], Joseph Scaliger, Juste Lipse et Isaac Casaubon.

  4. V. notule {g}, note [57] du Faux Patiniana II‑3.

  5. Ép. lat. livre iv, lettre ccccxxxv à Friederich Taubmann, datée de Leyde, le 9 juin 1606, pages 795‑796.

V. notes [27], lettre 368, pour les deux curés jansénistes, Henri Du Hamel et Pierre Loisel, partisans de Retz, et [23], lettre 367, pour la marque rouge.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 8 septembre 1654, note 3.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0369&cln=3
(Consulté le 19.10.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.