De nouvelles planches botaniques dans la banque d’images !

Cotonnier. Source : Source : Banque d’images et de portraits, coll. Musée François Tillequin

En cette belle saison estivale, la BIU Santé vient enrichir la Banque d’images et de portraits de 141 planches botaniques issues des collections du Musée François Tillequin-collections de matière médicale. Ces planches datent du 19e siècle et du début du 20e siècle.

Certaines planches sont signées par « M.J. Vesque ». Il s’agit vraisemblablement des illustratrices Marthe et Juliette Vesque, filles du botaniste Julien Vesque (1848-1895).

Pêcher. Amandier. Source : Banque d’images et de portraits, coll. Musée François Tillequin

Formées par leur père au dessin et à l’observation de la nature, elles se sont spécialisées dans l’illustration des spectacles de cirque. Marthe et Juliette Vesque forment un duo professionnel inséparable. Elles ont été dessinatrices à la Manufacture de Sèvres (1901-1925) et peintres sur vélin au Muséum d’histoire naturelle (1925-1944?).

Pour en savoir plus sur les soeurs Vesque, vous pouvez consulter leurs carnets écrits entre 1904 et 1947 et numérisés par le Mucem.

 

 

Grande mauve. Source : Banque d’images et de portraits, coll. Musée François Tillequin

Les établissements Auzoux ont été créés par Louis Thomas Jérôme Auzoux (1797-1880). Ce médecin français, également professeur d’anatomie et de physiologie, est connu pour la réalisation de modèles anatomiques démontables en papier mâché illustrant l’anatomie du corps humain. En 1828, il perfectionne ses modèles et industrialise sa méthode en ouvrant, avec quelques proches, une usine dans son village natal, Saint-Aubin-d’Ecrosville (Eure, Normandie). Quelques années plus tard, il s’intéresse aux animaux, aux plantes et aux champignons. Les planches éditées par les établissements Auzoux étaient produites en sérigraphie, une méthode industrielle qui permettait à l’époque de produire rapidement et en grande quantité.

Pour en savoir plus sur le Docteur Auzoux, vous pouvez consulter le supplément illustré de la revue Histoire des sciences médicales qui lui est consacré (n° 2, 2017).

http://www.pharmacie.univ-paris5.fr/spip.php?article2648
Source : Faculté de Pharmacie de Paris

Une partie des planches sont exposées au Musée François Tillequin sur deux tourniquets en bois, dont les panneaux sont mobiles et interchangeables. Le Musée conserve plus de 25 000 échantillons de matière médicaleprovenant essentiellement du règne végétal. Les échantillons, datant du XVIIIe siècle pour les plus anciens d’entre eux, proviennent des quatre coins du globe.

L’ensemble des planches a été identifié par Thomas Gaslonde (Laboratoire de pharmacognosie de la Faculté de Pharmacie de Paris). Le Musée se visite lors des Journées européennes du Patrimoine et sur réservation, pour des groupes de 8 à 20 personnes. Vous pouvez contacter la « Société des Amis du Musée François Tillequin » à l’adresse suivante : amis-musee.francois-tillequin@pharmacie.parisdescartes.fr

 

Typhanie Martin

 

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.