Saisies de médicaments illicites en hausse

Trafics en augmentation

Le pôle Pharmacie de la BIU Santé vient de recevoir la dernière édition du Rapport sur les trafics illicites. Il est publié par l’Organisation mondiale des douanes (OMD), qui a fait don d’un exemplaire à la bibliothèque.

Les sections 2 et 3 sont particulièrement intéressantes pour nos spécialités : elles traitent des trafics de déchets toxiques et de produits de santé.

Les médicaments illicites se situent loin devant les autres produits, avec une hausse significative des saisies en 2013.

Ce document (ainsi que l’édition 2012) sera présenté pendant quelques semaines dans l’espace actualités de la bibliothèque de Pharmacie (364.133 OMD – Salle Dorveaux libre-accès / cote magasins : P13484). Il est également consultable gratuitement en ligne sur le site de l’OMD, en cliquant sur ce lien.

Thèses sur la contrefaçon des médicaments

Le pôle Pharmacie de la BIU Santé possède également quelques thèses récentes en rapport avec ces sujets :

1.     Contrefaçons de médicaments et dispositifs médicaux : risques sanitaires et moyens de lutte  ; [sous la direction de] Stéphane Pirnay. Auteur : BITOUN, Sabine. Thèse d’exercice : Pharmacie : Paris 5 : 2013. – 1 vol. (108 f.). Bibliogr. f. 102-108.
BIU Santé – Pôle Pharmacie. Cote : TPHA 12312.

2.     La contrefaçon de médicaments : analyse de la situation européenne et africaine ; [sous la direction de] Jérôme Peigné. Auteur : AMADOU, Myriam. Thèse d’exercice : Pharmacie : Paris 5 : 2012. – 1 vol. (95 f.). Bibliogr. f. 90-95.
BIU Santé – Pôle Pharmacie. Cote : TPHA 11966.

3.     Médicaments et internet : conséquences sur la protection de la santé publique et de la propriété intellectuelle ; [sous la direction de] Jérôme Peigné. Auteur : RIBEIRO CRESPEL, Virginie. Thèse d’exercice : Pharmacie : Paris 5 : 2010. – 1 vol. (100 f.). Bibliogr. f. 92-96. BIU Santé – Pôle Pharmacie. Cote : TPHA 11188.

4.     La lutte contre la contrefaçon des produits de santé et ses enjeux sanitaires, de la prise de conscience à l’action : cadre juridique, nouvelles technologies et perspectives ; [sous la direction de] Jean-Hugues Trouvin. Auteur : STOEHR, Alexandre. Thèse d’exercice : Pharmacie : Paris 5 : 2008. – 1 vol. (143 f.). Bibliogr. f. 127-138. BIU Santé – Pôle Pharmacie. Cote : TPHA 10392.

5.     Contrefaçon médicamenteuse : point sur les principaux moyens de lutte ; [sous la direction de] Bernard Bajou. Auteur : FLOIRAC, Alexis. Thèse d’exercice : Pharmacie : Paris 5 : 2008. – 1 vol. (145 f.). Bibliogr. f. 135-143. BIU Santé -Pôle Pharmacie. Cote : TPHA 10464.

En savoir plus

Interview (10 juin 2014) de Pierre Delval sur  « Le business de la contrefaçon » (France 24, magazine « Intelligence économique »), par Ali Laidi, docteur en sciences politiques, chercheur à l’IRIS. L’interview est accompagnée d’un reportage sur le « China Mall », un gigantesque espace commercial où règne sans entrave la contrefaçon, à Ajman (Émirats Arabes Unis).

Criminologue, Pierre Delval est notamment co-auteur de l’ouvrage :
La contrefaçon : un crime organisé / Pierre Delval, Guy Zilberstein. Paris : Éditions J.-C. Gawsewitch, 2008. 180 p. La couverture porte :  « médicaments, jouets, alcools, cigarettes… les produits qui tuent ». Cote du livre au Pôle Pharmacie : 215852 (en magasins).

– Le rapport de l’IRACM sur Contrefaçon de médicaments et organisations criminelles publié en 2013 (disponible au pôle Pharmacie, cote 364.142 IRACM).

Countering the problem of falsified and substandard drugs / Institute of medicine (U.S.), 2013 (disponible au pôle Pharmacie, cote 364.142 IOM).

Pharmaceutical anti-counterfeiting : combatting the real danger from fake drugs / Mark Davison, 2011 (disponible au pôle Pharmacie, cote 364.142 DAV)

 Alain Delaforge

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Une réflexion sur « Saisies de médicaments illicites en hausse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.