« Un système plus intégré pour gérer les enjeux numériques de l’ESRI »

Le site News Tank vient de publier une analyse de Jean-Pierre Finance sur le remembrement nécessaire des opérateurs de l’IST en France.

Jean-Pierre Finance sait de quoi il parle : après avoir été président de l’université de Lorraine et de la CPU, il est désormais président du consortium Couperin et du groupe d’experts sur l’open science de l’European University Association.

« Pas de politique ambitieuse de la donnée numérique sans réorganisation des opérateurs »

Si le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche a bien pris en compte, selon lui, la «révolution numérique», le dispositif national demeure complexe. Les structures travaillant sur ces questions sont multiples : Abes, Inist, Hal, Couperin, Persée, CollEx, Renater, Genci, Amue, Fun, etc. Leurs rôles respectifs sont mis en évidence dans l’article de News Tank.

Tous les aspects du développement du numérique sont ainsi pris en compte, mais ce « morcellement » peut également être source d’incertitudes.

Un système plus intégré n’est pas une utopie.

Le JISC britannique est cité en exemple, comme opérateur unique pour tous ces sujets.

Jean-Pierre Finance pointe également l’urgence d’assurer l’interopérabilité des systèmes d’information, de fournir des infrastructures de stockage et de mettre en place une stratégie nationale en matière de publications scientifiques.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site News Tank.

En savoir plus

La récente intervention de Jean-Pierre Finance aux 7e journées Science ouverte organisées par Couperin en janvier 2018

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.