Quand la santé devient médiatique

Quand la santé devient médiatique

À découvrir ou redécouvrir, pour ceux d’entre vous qui ne sont pas en vacances (ou qui cherchent une lecture éclairante pour emmener à la plage) : la BIU Santé a fait l’acquisition de l’ouvrage « Quand la santé devient médiatique – les logiques de production de l’information dans la presse ».

Quand la santé devient médiatiqueCe petit livre de 191 pages a été édité en 2010 par les Presses universitaires de Grenoble. Il avait reçu le prix des Assises du journalisme dans la catégorie chercheur.

Dominique Marchetti, sociologue au CNRS, s’y intéresse à la façon dont les questions de santé sont traitées en France dans les médias généralistes.

Son enquête met en lumière les enjeux scientifiques, économiques, politiques et journalistiques qui gravitent autour de ces questions. Cette étude permet de comprendre comment ces sujets, à l’audience autrefois limitée à un cercle professionnel, ont peu à peu colonisé et fait évoluer l’information « grand public », au travers notamment de différents scandales sanitaires.

L’auteur montre comment la croissance extraordinaire des connaissances médicales depuis le début des années 1950 a été accompagnée par la diffusion plus large dans les médias d’une information de santé devenue progressivement plus exigeante, plus indépendante et plus critique à l’égard des pouvoirs médicaux et politiques.

Vous pouvez emprunter ce livre au pôle pharmacie (302.23 MAR, présentoir nouveautés de la salle Dorveaux) ou le consulter sur place au pôle médecine en salle d’actualité (cote WA 30 MAR).

Vous pouvez écouter l’interview de Dominique Marchetti du 4 janvier 2011 dans l’émission « Médialogues » de la Radio Suisse Romande en cliquant ici.

David Benoist et Alain Delaforge

Editeur: Presses universitaires de Grenoble
ISBN: 978-2-7061-1598-1

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.