Disparition de Guillemette Utard-Wlérick

Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de notre collègue Guillemette Utard-Wlérick.

Conservateur à la BIU Santé depuis janvier 2005, Guillemette Utard a été très active dans le domaine de la formation et de l’aide à la recherche bibliographique.

Elle a formé de nombreux lecteurs, étudiants et professionnels de la santé. Par exemple dans le cadre de l’ADERF, école de kinésithérapie de Paris.

Auparavant, elle avait travaillé à l’UPMC (section Biologie Recherche, 2002-2004) et l’université Paris Diderot (1982-2001, notamment à l’hôpital Saint-Louis).

Nous nous associons à la douleur de sa famille.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

8 réflexions sur « Disparition de Guillemette Utard-Wlérick »

  1. Très triste nouvelle. J’ai eu l’occasion de rencontrer Guillemette au sein de l’association EAHIL où elle a représenté la France de nombreuses années. Elle y a montré un goût pour l’échange, le débat et l’ouverture vers le monde.
    Amitiés à l’équipe de la BIUS et toutes mes pensées à la famille.

  2. Vraiment, c’est une triste nouvelle !!! Elle avait une vraie présence à la Bibliothèque et en formation. Les échanges étaient souvent inattendus mais toujours intéressants.
    Toutes mes pensées à l’équipe de la BU Santé.

  3. J’ai été très triste d’apprendre cette nouvelle. J’avais rencontré Guillemette il y a quelques années maintenant lors d’un congrès à Lisbonne et nous avions sympathisé. Toutes mes pensées à ses collègues et sa famille.

  4. Guillemette a guidé mes premières recherches bibliographiques lorsque j’étais jeune interne à Saint-Louis dans la bibliothèque en sous-sol du Centre Hayem. C’était une femme charmante, rieuse, heureuse de nous apporter ses compétences et son aide. Je partage votre tristesse.

  5. Triste nouvelle. J’avais travaillé avec Guillemette Utard pour plusieurs recherches bibliographiques complexes dans les années 2006-2008. Et elle m’a même donné le goût de ces interrogations de bases de données au point d’en faire une reconversion professionnelle sur ces 2 dernières années !
    Mes pensées vont à sa famille et à tout son cercle professionnel : condoléances.

  6. Je croisais souvent Guillemette dans les couloirs, souvent le soir, toujours avec gentillesse et sourires. Je l’avais accueillie dans une formation et son prénom était l’exact reflet de sa personnalité. Cette personne au prénom si rare m’a marquée et je compatis à la grande tristesse de sa famille et de ses amis à l’annonce de sa brutale disparition.

  7. C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris aujourd’hui la nouvelle du décès de Guillemette. Elle m’a beaucoup aidé dans mes recherches bibliographiques. Nous avions l’habitude de prendre un temps pour échanger sur les méthodes de recherches mais aussi sur nos familles respectives. Elle parlait souvent de sa maman. Je présente toutes mes sincères condoléances à toute sa famille.
    Puisse son âme chaleureuse, repose en paix.

  8. J’ai connu cette nouvelle aujourd’hui. Je suis bibliothécaire à Séville, Espagne, et je rencontré Guillemette il y a sept années à EAHIL. Elle a accepté d’être membre du International Programme Committee de l’EAHIL Conference 2016. Je suis désolée….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.