Henri Moissan : le film !

« Il faut placer son idéal si haut qu’on ne puisse l’atteindre », voilà une belle maxime. Elle est d’Henri Moissan (1852-1907), pharmacien et premier Français Prix Nobel de Chimie auquel le cinéaste Daniel Bour et le membre du Comité Moissan 2006 Jean Trouchaud, assistés par Louis Patard, viennent de consacrer un documentaire très instructif, auquel la BIU Santé a eu le plaisir de participer.

« Voilà plus de 100 ans que ce grand savant honora son pays par ses travaux qui furent solennellement reconnus par la communauté scientifique internationale et couronnés par l’Académie Royale des Sciences Suédoise. En plus de son exploit à isoler pour la première fois le fluor, il parvint, grâce aux perfectionnements qu’il apporta à ses fours à arc électrique, à obtenir des températures jusqu’à environ 3500°C. On ne compte plus les composés minéraux (dont le carbure de silicium qui reçut le nom de Moissanite) et les métaux que ce père de l’électrométallurgie fabriqua ou purifia. À quoi il faut ajouter ses expériences pour synthétiser le diamant pour lesquelles il imagina les moyens pour reproduire en laboratoire les hautes températures et les hautes pressions nécessaires. Ses travaux connaissent encore aujourd’hui une nouvelle vie avec nombre de découvertes et d’applications dans les domaines des sciences de la santé et de la chimie. Ce premier film à lui être consacré, tourné principalement à Paris et à Meaux où il vécut, se veut être, outre un devoir de mémoire, un ferment pour susciter de nouvelles vocations dans ces deux domaines essentiels. » (Texte aimablement communiqué par les auteurs du film)

Pour voir une version abrégée du film en français (19 mn)

« It has been more than a century since this great scientist did honour France as he was praised for his works by the international scientific community and awarded the Nobel Prize. As a matter of fact, he succeeded for the first time in isolating fluorine and in obtaining temperatures up to 3500°C thanks to the improvements he made to his electric arc furnaces.  He is also known to have synthesized and purified a great number of metals and mineral compounds, including silicon carbide which was to be called Moissanite as well as to have tried to make artificial diamonds when reproducing in his laboratory the necessary high temperatures and pressures. His works are still referred to nowadays in many discoveries and applications in the scope of health and chemical sciences. This film, the very first to be dedicated to him and mainly directed in Paris and Meaux where he used to live, is not only a duty of remembrance but also an incentive for young generations to participate to the development of such strategic areas. » (Traduction aimablement communiquée par les auteurs du film)

To watch an english abstract of the film (18 mn)


À propos du film :
La Société française de génie des procédés et A3V Studio présentent un film réalisé par Daniel Bour et Jean Trouchaud : Henri Moissan, pharmacien, premier Français Prix Nobel de Chimie (Copyright A3V Studio 2013)

Pour acheter un exemplaire du film, écrire à Daniel Bour : daniel.bourlevrai@free.fr
Pour consulter le film, communication possible à la BIU Santé – Pôle Pharmacie Biologie Cosmétologie.

Philippe Galanopoulos

Henri Moissan
Realise par : Bour, Daniel, Trouchaud, Jean

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.