Nouveau scanner pour Medic@

Scanner Suprascan Quartz A1

La BIU santé vient de se doter d’un nouveau scanner de livres, un Suprascan Quartz A1 fourni par l’entreprise I2S.

Scanner Suprascan Quartz A1
Image société i2s

Cette machine va nous permettre de numériser dans de bien meilleures conditions les documents patrimoniaux qui alimentent la bibliothèque numérique Medic@.

Adieu tristes niveaux de gris : les livres et manuscrits nouvellement traités apparaîtront désormais en couleur sur vos écrans, avec une lisibilité nettement améliorée.

L’outil que nous utilisions précédemment aura rendu de grands services et permis la mise en ligne de plus d’un million et demi de pages sur les trois millions actuellement présentes dans Medic@. Mais il limitait nos possibilités, en particulier parce qu’il ne permettait pas la numérisation en couleur. Au fil des années, le matériel de prise de vue numérique a d’ailleurs progressé comme chacun sait, et il offre désormais une fidélité considérablement améliorée, dont les usagers profiteront.

Fleurs illustrant Rabel
Exemple de numérisation avec le nouveau scanner : Daniel Rabel, Theatrum Florae, 1627. Cote 935.

Toute la numérisation de la BIU Santé n’est pas réalisée par le personnel de la bibliothèque : environ la moitié du volume de production annuel est délégué à des entreprises extérieures. Mais nous nous chargeons nous-mêmes de numériser les documents les plus fragiles ou les plus compliqués, ainsi que les ouvrages dont la numérisation est réalisée à la demande des usagers par l’intermédiaire de Ebooks on demand. La numérisation sur place nous donne pour ce faire une grande souplesse, sans laquelle nous ne pourrions pas rendre les services que nos lecteurs attendent de nous.

 

Squelette illustrant Jean Belot
Exemple de numérisation avec le nouveau scanner : Belot, Jean . – Les Œuvres… 1640. Cote 31185.

Quant aux livres, le nouvel équipement limite quelque peu les contraintes que la numérisation représente pour eux : meilleure prise en compte des reliures, support permettant de numériser sans ouvrir à plat les volumes fragiles en les maintenant dans une position adéquate.

Une bibliothèque numérique est un outil de diffusion des documents, mais c’est aussi désormais un moyen de préserver la mémoire. Les images réalisées sont en effet archivées dans des conditions qui garantissent au mieux leur pérennité, grâce aux services du Centre informatique national de l’Enseignement supérieur.

Des images plus fidèles, c’est un progrès pour la conservation à long terme qui fait partie des missions de notre bibliothèque.

Jean-François Vincent

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Une réflexion sur « Nouveau scanner pour Medic@ »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.