Numérisation de la bibliothèque du Collège de pharmacie (1777-1788) : le projet BSN5

Dans le cadre des projets de numérisation financés par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (projets BSN5 : Bibliothèque Scientifique Numérique), la BIU Santé a entamé la numérisation d’une partie de ce qui constituait, à la veille de la Révolution française, la bibliothèque du Collège de pharmacie de Paris, institution fondée en 1777 et supprimée en 1796. Ce projet devrait aboutir, en septembre 2015, à la reconstitution virtuelle d’une bibliothèque qui comptait, autour de 1789, près de 500 titres.

Ex-dono du maître apothicaire Joseph Bataille, daté de 1765. Bibliothèque du Collège de pharmacie de Paris.

Afin de mener à bien ce projet de numérisation, un important travail de recherche dans les collections a été lancé, basé sur la transcription du catalogue manuscrit de la bibliothèque du Collège de pharmacie. Rappelons que ce catalogue est le plus ancien catalogue conservé au Pôle Pharmacie Biologie Cosmétologie de la BIU Santé. Dressé à partir de 1780 par René Tassart et Jean-François Hérissant, prévôts du Collège de Pharmacie, puis recopié par l’écrivain-déchiffreur Saintotte, ce catalogue a été achevé en 1786-1787. Il fut complété par une « Table alphabétique des livres décrits ci-devant …. » ajoutée en 1788 et par un « État de la bibliothèque mise en ordre en 1787 ». Grâce à ce catalogue, numérisé et mis en ligne dans Medic@, il a été possible de retrouver une forte proportion d’exemplaires provenant de la bibliothèque du Collège de pharmacie.

Planche extraite d’un ouvrage provenant de la bibliothèque du collège de pharmacie. Collection des plantes usuelles, curieuses et etrangeres… (Paris, 1767). Cote BIU Santé Pharmacie : 30.

Ce projet de reconstitution virtuelle devrait permettre d’apporter un éclairage nouveau sur l’environnement intellectuel d’une communauté : celle des apothicaires parisiens de la fin du XVIIIe siècle. Quels étaient les auteurs et les textes que ces hommes lisaient ou consultaient ? Cette littérature était-elle, comme on peut le supposer, essentiellement pratique, c’est-à-dire relevant du savoir-faire bien plus que du savoir ? Quelles particularités caractérisent cette bibliothèque professionnelle et corporative ? Voilà quelques questions auxquelles les chercheurs en histoire des sciences, en histoire de la pharmacie, ou en histoire des bibliothèque pourront tenter de répondre grâce à une collection bientôt accessible en ligne.

Reliure portant la mention de don « Pro com[mun]i bibliothec[a] pharmacop[oeorum] Parisiens[is] ». Codex medicamentarius, seu Pharmacopoea Parisiensis… (Paris, 1639). Cote BIU Santé Pharmacie : RES 11003.
Dans cette perspective, la BIU Santé a établi plusieurs partenariats visant à promouvoir ce projet et valoriser un ensemble documentaire unique. Ces partenaires sont :
– L’École nationale des Chartes (ENC) : http://www.enc.sorbonne.fr/
– La Société d’histoire de la pharmacie (SHP) : http://www.shp-asso.org/
– Le club Histoire de la chimie (Société chimique de France) :
http://www.societechimiquedefrance.fr/fr/club-histoire-de-la-chimie.html
– Le Laboratoire S2HEP (Sciences et Sociétés : Historicité, Éducation et Pratiques) de l’Université Claude Bernard Lyon 1 http://s2hep.univ-lyon1.fr/

Contact : Philippe Galanopoulos

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.