Les ressources biographiques du pôle Pharmacie

Lorsque vous recherchez des informations sur un apothicaire ou un pharmacien reçu à Paris, plusieurs ressources s’offrent à vous. Pour vous aider dans votre recherche, nous vous proposons une sélection de ressources, disponibles en ligne ou consultables à la bibliothèque du pôle Pharmacie de la BIU Santé.

Un article très bien conçu intitulé « Où trouver des renseignements sur un apothicaire ou un pharmacien reçu à Paris ? » a été publié par Marie-Edmée Michel, conservatrice des bibliothèques, dans la Revue d’histoire de la pharmacie en 1988. Cet article reste tout-à-fait pertinent malgré certaines informations désormais obsolètes, notamment concernant les registres de scolarité des étudiants en pharmacie. Ces registres ne sont plus conservés à la Faculté de pharmacie de Paris mais ont été versés aux Archives nationales après avoir été rétro-convertis dans la Base biographique de la BIU Santé. Nous citons également de nouveaux outils de recherche que vous pouvez librement utiliser et qui vous feront gagner un temps précieux par rapport au chercheur de 1988 !

Pour démarrer votre recherche : la Base biographique de la BIU Santé

Page d’accueil de la Base biographique de la BIU Santé

Nous vous conseillons vivement de consulter la Base biographique de la BIU Santé pour toute recherche concernant un professionnel de santé, un savant, qu’il soit botaniste, chimiste, biologiste, naturaliste et bien sûr,  apothicaire ou pharmacien. La base compile des informations biographiques provenant de nombreuses sources en histoire de la santé. Pour en savoir plus sur le contenu et l’utilisation de la Base biographique, vous pouvez consulter cet article.

Concernant les apothicaires et pharmaciens, les sources suivantes sont compilées dans la base :

  • La Revue d’histoire de la pharmacie, également disponible en accès libre et gratuit sur Persée. Attention, le dépouillement de cette revue dans la base est partiel et non exhaustif : il ne vous dispense pas de rechercher de votre côté dans la revue en ligne ou sur papier.
  • Les registres de scolarité de l’École puis de la Faculté de pharmacie pour la période 1884-1945. Attention, le volume 1 renseignant la période 1803-1882 a malheureusement été perdu et n’alimente pas la base.
  • Les dossiers biographiques réalisés par le professeur Georges Dillemann (1903-1999), ancien professeur et vice-président de la Faculté de pharmacie de Paris. Plus d’informations sur cette collection ici.

Archives et manuscrits

Miniature représentant Saint Nicolas, patron de la corporation des apothicaires, ressuscitant trois enfants. Reg. 7, fol. 1v. Source : Medic@

Les archives et manuscrits conservés au pôle Pharmacie sont systématiquement signalés dans Calames, le Catalogue des Archives et manuscrits de l’Enseignement supérieur. Ils incluent notamment les archives de la Communauté des apothicaires-épiciers de la Ville de Paris, puis du Collège de pharmacie créé en 1777 puis de l’École de pharmacie de Paris à partir de 1803. Nous renvoyons ici à l’article de Marie-Edmée Michel qui détaille cet ensemble sous l’angle d’une recherche biographique. Le registre 7, le plus ancien conservé dans le fonds, est numérisé et disponible dans Medic@, la bibliothèque numérique de la BIU Santé.

Où trouver un apothicaire reçu à Paris ?

Anciennes armoiries de la communauté des apothicaires épiciers de Paris. Reg. 7, fol. 98r. Source : Medic@

Certaines des sources imprimées citées dans l’article de Marie-Edmée Michel sont désormais numérisées :

D’autres sources imprimées non numérisées sont consultables à la BIU Santé, notamment :

Où trouver un pharmacien reçu à Paris ?

Pharmacie du docteur A. Gavaudan. 114, bd de Charonne, Paris 20e. Source : Banque d’images et de portraits

La plupart des sources d’archives concernant la période contemporaine (XIXe-XXe siècles) sont conservées aux Archives nationales. Avant de vous déplacer au CARAN ou à Pierrefitte-sur-Seine, vous pouvez consulter la Salle des inventaires virtuelle. Elle rassemble un grand nombre de répertoires, guides de recherche et inventaires qui faciliteront vos premiers repérages.

Plusieurs séries concernent spécifiquement l’École puis la Faculté de pharmacie de Paris, ainsi que les professions de santé :

  • Académie de Paris. Archives des facultés de droit, de pharmacie,
    théologie, lettres et sciences, 1803-1959 ; services rectoraux, 1821-
    1961 (1803-1961).
    Répertoire numérique détaillé (AJ/16/1603-AJ/16/5731)
    Voir plus spécifiquement les tranches de cotes suivantes :
    – AJ/16/1912-AJ/16/2481 : Faculté de pharmacie
    – AJ/16/1912-AJ/16/2121 : Dossiers de scolarité des étudiants reçus au grade de pharmacien (par année et par ordre alphabétique), 1803-1946
    – AJ/16/2122-AJ/16/2125 : Dossiers de candidats reçus en doctorat d’état de pharmacie
    – AJ/16/2126-AJ/16/2192 : Dossiers de scolarité des étudiants ayant interrompu leurs études (ordre alphabétique), 1830-1940
    – AJ/16/2193-AJ/16/2217 : Dossiers de scolarité des herboristes, 1882-1940
    – […]
  • Ministère de l’Instruction publique, Enseignement supérieur. Établissements scientifiques et littéraires (2e division). Compagnies savantes, affaires médicales et jurys médicaux (2e bureau)

– F/17/4531-F/17/4534 : Pharmaciens : conditions d’examen et d’exercice (1829-1846).
Répertoire numérique détaillé

Guide Rosenwald, 1945. Source : Gallica

– F/17/6084-F/17/6570 : Profession de santé (médecins, officiers de santé, chirurgiens-dentistes, pharmaciens). Certificats d’aptitude aux grades
universitaires (1810-1905)
Répertoire numérique détaillée

Parmi les sources imprimées citées par Marie-Edmée Michel, l’Alamanach royal puis impérial puis national cité plus haut s’achève en 1919. Parmi les numérisation récentes, nous citons plus particulièrement le Guide Rosenwald en cours de numérisation dans Gallica, pour la période 1887-1908. Pour les périodiques, nous indiquons les états de collection et non la durée de vie de la publication.

Listes particulières

Pour aller plus loin

Catherine Blum

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Une réflexion sur « Les ressources biographiques du pôle Pharmacie »

  1. Un grand merci pour cette remarquable mise au point dans le domaine de la prosopographie, toujours utile à bien des égards. Et bravo pour ce travail, qui prolonge celui de vos prédécesseurs et maintient vivante la grande tradition érudite de votre bibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.